Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/02/2007

Star Academy. Cyril : « Ma victoire, une revanche sur le passé »

STAR ACADEMY - TF1 - Finale, 23 12 2006.

medium_20061223970.jpg
E N T R E T I E N
Le Martiniquais a remporté vendredi la 6 e Star Academy. A la clef, l’enregistrement
d’un album et 1 M€


Vendredi, 23 h 50. Les deux mille personnes qui assistent à la finale quittent le plateau 217, à La Plaine-Saint-Denis, près de Paris. Depuis 13 minutes, Cyril Cinélu, jeune Martiniquais de 19 ans, est le lauréat de la sixième Star Ac’. La soirée a été suivie par 8 millions de téléspectateurs sur TF1, avec un pic à 9,75 millions à l’annonce des résultats. Concluant en beauté et en émotion quatre mois d’aventures cathodiques, le jeune homme fragile a largement évincé Dominique, sa rivale sicilienne. Après les larmes, celui qui a été choisi par 67 % du public, donne son premier entretien de « gagnant ».

Toi qui aspirais à retrouver une vie calme, à te promener tranquillement sur la plage... Ça semble fini ?
Je pense que c’est un petit peu fini, oui… Etre « relâché » après quatre mois enfermé dans le château, ça fait un peu peur. Mais en même temps, c’est tellement de joie d’être là ; c’est comme une revanche sur le passé. D’avoir conclu magnifiquement bien cette aventure par ce prime, pour lequel on a donné le meilleur, c’est magnifique.

Qu’est-ce qui a touché le public, selon toi ?
Par rapport au casting fait cette année, je pense qu’on a tous eu un univers. Chacun devait le défendre. Le public s’est sans doute reconnu en nous.

On parle de métamorphose, de révélation. As-tu appris sur toi ?
Oui et notamment en regardant les dix-sept autres candidats. J’assume enfin ma voix aiguë. Et pourtant, j’ai vécu, il y a quelque temps, beaucoup de brimades et de moqueries.

Est-ce la victoire de la tolérance ?
Ça invite peut-être les gens qui se sentent différents, ou exclus, à pouvoir avancer et s’intégrer. J’invite les jeunes qui hésitent à faire le casting de la Star Academy, sous prétexte qu’on leur a dit avant qu’ils ne correspondaient pas aux critères, de le tenter.

Le déclic c’était quand ?
Au début je suis arrivé avec un boulet de tristesse derrière moi, mais quand Kamel Ouali m’a proposé d’être déguisé et de m’amuser sur I will survive, j’ai été conquis. C’était difficile au départ.

Il paraît qu’en Martinique, c’est carnaval avant l’heure...
(Rires) C’est important d’avoir le soutien de la Martinique, mon île natale. Je suis parti il y a deux ans, sans rien dire, pour faire mes études d’anglais. Je voulais prendre une année sabbatique pour faire ce que j’aime : chanter. Je me suis souvent caché derrière les études, alors j’ai tenté l’aventure Star Academy, c’était une opportunité.

La tournée s’annonce et tu vas devoir travailler sur ton premier album. Quelle couleur musicale veux-tu lui donner ?
Je suis prêt à accepter tout ce qui pourra mettre ma voix en valeur. J’ai envie de mélanger les ballades et le gospel. D’ailleurs, au tout début de la Star Ac’, mon esprit était fixé sur le gospel, car j’ai l’habitude d’en écouter. Durant ces quatre mois, j’ai eu la chance de m’ouvrir à plusieurs styles.

Quelle est la première chose que tu vas faire après cette interview ?
Je vais rallumer mon téléphone portable ! J’en rêve depuis le début de l’aventure. J’ai vraiment eu du mal à m’en débarrasser. Mais la question que je me pose, c’est : est-ce que je ferai encore du hors forfait ? Parce que pendant quatre mois on n’avait qu’une minute par jour.

Qu’est-ce qui te manquera le moins ?
D’avoir sommeil ! ●

A Paris, propos recueillis
par Loïc TORINO-GILLES

Les commentaires sont fermés.