Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/03/2007

INTERVIEW : Des Enfoirés d’artistes très fidèles...

medium_f-restos.2.jpg

Le concert des Enfoirés, au profit des Restos du coeur est diffusé vendredi 2 mars à 20h50 sur TF1.

Quelques-uns des artistes se confient à Midi Libre

 

Vous choisissez les chansons ?

Maxime Leforestier : Jamais. Je me mets à la disposition de Jean-Jacques (Goldman) et je chante ce qu'il veut dans le costume qu'il a décidé.

Francis Cabrel : Moi je n'accepte pas tous les costumes. J'ai refusé d'être en bébé avec une couche-culotte il y a 5 ans. Pourtant cette année, avant l'arrivée de Jean-Baptiste Maunier, j'étais en collant vert pour jouer Peter Pan.

 

Il faut savoir se mettre en danger ?

Patrick Bruel : J'ai chanté My Way en pyjama l'année dernière.

Lorie : Oui, moi je joue bien une prostituée… On ne peut pas dire non.

Karen Mudler : On est là pour une bonne cause. Il faut oser ! Depuis que j'ai eu un petit bébé, comme dit Maxime Leforestier : "Il y a quelque chose qui s'est ouvert".

 

On sent sur scène une forte énergie.

Liane Foly : Plus je vieillis, plus j'ai la patate. C'est vrai que c'est un marathon. Les répétitions, c'est du 15 heures d’affilée. Ce qui est fatigant, c'est de courir…

Patrick Bruel : D'abord on répète la musique à Montrouge. Ensuite, on monte le spectacle en deux jours !

Nâdiya : L'essentiel est de donner le maximum. Je suis surprise par les liens humains qui se sont créés. On sent qu'au départ, c'est une histoire profonde et sincère de la part de Coluche et de Goldman. C'est resté intact.

 

Il n'y a pas de problèmes d'ego ?

Liane Foly : Des casse-couilles, il y en a parfois…

Patrick Bruel : D'ailleurs, rien n'est jamais acquis. On n'est pas Enfoiré à vie.

 

Comment on harmonise les voix ?

Patrick Bruel : On aime bien se laisser faire dans des suggestions, des mariages de voix. C'est bien de se laisser surprendre.

Francis Cabrel : Fini les duos, maintenant c'est quatuor minimum. Il faut se mettre dans la tonalité de tout le monde.

Maxime Leforestier : Entre la note la plus grave de Darmon et la plus aiguë de Julie Zenatti, il y a 6 octaves et demi.

 

La nouveauté, ce sont les chorégraphies.

Garou : C'est le seul truc difficile pour moi.

Francis Cabrel : On m'a proposé de remplacer Kamel Ouali à la Star Ac'. J'hésite encore, comme je suis assez souple de nature (rires).

 

Et cet effort sur les costumes…

Patrick Bruel : Je suis surpris par la qualité des costumes, des décors, des accessoires. Mais hier soir, mon pantalon a lâché de manière rock'n roll. Je me suis retrouvé en slip…

 

Garou, votre femme pour les Enfoirés, c'est Mimie Mathy. Elle n'est pas là mais elle veille.

Lorie : Elle appelle entre deux chansons, c'est pas possible… (rires).

Garou : Cette absence fait mal. Comme celles de Michèle Laroque, Maurane et Marc Lavoine, retenus par des obligations.

 

On ne peut pas ne pas parler de Goldman ?

Véronique Colucci : Il est heureusement toujours là. Il fait tout ça avec beaucoup de discrétion. Les premières réunions sont en septembre, il arrive avec un tout petit carnet déjà bien rempli…

Patrick Bruel : Chaque année avec Jean-Jacques on se regarde et on se dit "qu'est ce qu'on peut faire de mieux". Cette entrée, en traversant le public, est la plus émouvante.

 

Il paraît que la nuit, c'est la fête ?

Karen Mudler : Les souvenirs ne s'arrêtent pas à la scène. Quand on rentre à l'hôtel il y a des bœufs, tout le monde chante.

Nâdiya : Maxime Leforestier joue du Brassens, David Hallyday est à la batterie, Bruel au clavier, Aubert à la guitare. C'est une vraie petite famille. Avec Aubert et Leforestier, on parle de chose philosophique…

Garou : Il y a un esprit de troupe qui existe nulle part ailleurs.

Patrick Bruel : Bien loin l'époque où il fallait courir derrière les artistes pour qu'ils viennent.

Garou : Chaque fois que c'est fini, on a hâte de revenir.

Patrick Bruel : Il y a des gens qui comptent les "dodos" avant les Restos.

 

Propos recueillis à Nantes,

lors de l'enregistrement du concert,

par Loïc TORINO-GILLES

 

Photo TF1

 

Commentaires

un grand bravo aux enfoirées z'et enfoirés je participe de ma façon en envoyant le produit des ventes des disques de Coluche car je ne regarde jamais tf1

Écrit par : paluzzano | 01/03/2007

super !

Écrit par : pierrot le zygo | 01/03/2007

Bonjour,

Merci pour votre reportage, j'ai eu la chance de voir le spectacle le dimanche aprés-midi c'était magique, surtout quand sur Jeune demoiselle Karen Mulder m'a invité à monter dans son caddie et que Fiori m'y a rejoint.Si à tout hasard vous y etiez et avez immortalisé en photos vous feriez un heureux.

A bientôt.

Jérôme
garcia-je@wanadoo.fr

Écrit par : GARCIA | 14/03/2007

Les commentaires sont fermés.