Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2007

En chantant

Avec La présidentielle en chansons, France 3 ouvrait hier soir une immense boîte à musique. De de Gaulle à Chirac, cinquante ans de tubes, de perles, de parodies et de sketches, remixés par un Dj Hondelatte en forme !

Était-on plus heureux au Temps des colonies, comme le regrettait Sardou ? Picsou aurait-il été un bon ministre des Finances, comme le proposait Lenorman dans Si j’étais président ? Et notre Johnny national, n’aurait-il pas mieux fait d’écouter Joe Dassin conseiller « pour ne pas payer d’impôts, il faut naître à Monaco ».
Du pire au meilleur, rien ne nous aura été épargné : Giscard à l’accordéon, Lang bafouillant Aïcha, Jospin enterrant Les feuilles mortes... Et des moments plus engagés : La java des bombes atomiques par Reggiani, la candidature de Coluche, Ferré, Balavoine et l’irrévérencieux Le Luron scandant L’emmerdant c’est la rose.

Ponctué de passages plus contemporains avec le brillant Didier Gustin, soutenant les candidats de 2007 avec les voix de Cali, Delerm ou M.
Finalement, cinquante ans des mêmes préoccupations. A croire qu’en France, C’est la même chanson.

L.T.-G.

"La présidentielle en chanson" -  FRANCE 3 - 26.03.07

Commentaires

Un élément de votre commentaire me fait réagir: votre propos sur le temps des colonies de Michel Sardou. Vous êtes dans un contre-sens majeur: le chanteur dénonçait les abus de la colonisation dans cette chanson en jouant le rôle du pays colonisateur qui pouvait abuser des avantages liés à cette situation. Je pense que vous avez pris les propos au premier degré, ce qui est, à mon point de vue (mais aussi celui du chanteur qui s'en est maintes fois expliqué) une petite erreur.

Écrit par : bedos | 27/03/2007

Les commentaires sont fermés.