Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2008

Jeune mère à la dérive cherche issue

Il n’est pas facile ce documentaire. Mais il mérite d’être vu, car il présente des situations malheureusement habituelles, qu’on aurait pourtant tendance à occulter. Celles de jeunes filles qui ont entre 18 et 24 ans, sans travail, sans famille, sans conjoint, mais déjà avec un enfant. Elles seraient 1 million dans ce cas en France. Démissionnaires ou brutales, vivant dans la précarité la plus totale, celles de ce reportage se prénomment Noémie, Séverine et Aurélie.

Les caméras les ont suivies pendant neuf mois. Neuf mois au cours desquels elles doivent surtout apprendre la tendresse, "construire un lien qu’elles n’ont pas eu", explique une psychologue. "Je ne veux pas qu’elle sente que je la rejette, comme ma mère m’a rejetée", explique Séverine. Cette célibataire de 24 ans a déjà perdu la garde de Manon, petite poupée de 5 ans. De nouveau enceinte, et toujours sans compagnon, elle décide d’aller la voir, après 14 mois d’absence. Une visite chargée en émotion qui se révélera être une dure épreuve.

Aurélie n’a que 19 ans. Elle a atterri en urgence dans un centre maternel après avoir vécu dans la rue avec Fanny, sa fille d’un an et demi. Elle tente chaque jour de devenir responsable. Ce n’est pas gagné : être mère 24 h / 24, c’est sans relais, sans répits.

Plus tard, c’est Sophie qui témoigne. Elle a tué son enfant de 4 mois sans s’en rendre compte, en le secouant. Jugée et condamnée, elle essaie à présent de reconstruire une vie qui ne l’a pas épargnée.

L.T.-G.

"Jeunes, seules sans travail et déjà mères", France 3. 20 h 50

Les commentaires sont fermés.