Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2008

Laurent le croquant

"Il est de grand talent". On peut aisément reprendre à notre compte cette phrase de Mylène Farmer, définissant avec admiration Laurent Boutonnat, son complice artistique de toujours. Entre l’incendiaire libertine et le romantique touche-à-tout, c’est une fructueuse collaboration proche du quart de siècle. Des clips sulfureux et iconoclastes tournés en cinémascope (17 minutes et 600 figurants pour Pourvu qu’elles soient douces). Des tubes dont l’écho dépasse nos frontières (Désenchantée ou Moi, Lolita… pour Alizée).

Mais au cinéma, le succès a tardé à saluer ce passionné d’images. Et c’est Jacquou le croquant, diffusé ce soir, qui l’a réconcilié avec le public. Cela, 13 ans après le four abyssal de Giorgino, son précédent long métrage qui, malgré des moyens pharaoniques (80 millions de Francs de budget, trois heures de film), n’a été vu que par 60 000 cinéphiles.

2008-2009 seront des années musicales pour le tandem qui prépare activement le show qui sera donné au Stade de France le 12 septembre 2009. Le jour des 48 ans de Mylène Farmer qui assure que "cela est un pur hasard".

L.T.-G.

"Jacquou le croquant", Canal +. 22 h 40

Les commentaires sont fermés.