Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2009

Licenciement, morale et poitrine

1-Lutter contre la crise. Décidemment notre PME préférée (TF1) vient de trouver LA solution anticrise : tuer les salariés vindicatifs. Des dirigeants en ont rêvé, la Une l’a fait. Carrément ! Ce brave Laurent Gamelon, fidèle époux de l’héroïne de la série ô combien palpitante Diane, femme flic, a inauguré cette méthode plutôt expéditive. Le comédien qui avait osé demander une augmentation au moment de renégocier son contrat de travail, a reçu pour réponse un ultime script. Son personnage a été sauvagement abattu. Mort pour l’exemple. De quoi refroidir certaines ardeurs.

2-Moraliser l’antenne. Paradoxe. Après avoir éliminé ce salarié encombrant, TF1 a décidé de "moraliser son antenne". Ce n’est pas une blague. Exit poitrines aguicheuses, abdos huilés, libidos débridées, règlements de compte et tromperies filmées en caméras infrarouge : L’Île de la tentation c’est fini ! Mais que les aficionados se rassurent, Endémol, qui produit le programme, pourrait le vendre à M6. Ouf ! On pourra encore voir des débilités hautement intellectuelles cet été.

3-Cachez ce sein. Poitrine toujours : après son pétage de plomb sur un vol Air-France en 2007, Jean-Luc Delarue, l’ex gendre-idéal-du-PAF, a dérapé lors de la cérémonie des Globes de cristal, diffusée récemment sur France télévisions depuis le Lido. Farceur, JLD a proposé de porter "les globes" de la réalisatrice Yamina Benguigui, non sans lui avoir reluqué le poitrail au passage. Une allusion imagée que la belle amazone a peu appréciée. Ah, l’humour de Delarue,  ça se discute, comme dirait l’autre.

Loïc TORINO-GILLES

A lire aussi sur http://www.bscnews.fr

Les commentaires sont fermés.