Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/04/2009

En chair, en os et en fer...

1-Chair… de poule et sueurs froides pour les chaînes de télévision et les radios qui doivent, à partir de cette semaine, comptabiliser le temps de parole du président Sarkozy. Ou plutôt, faire la part des choses entre les interventions qui relèvent du débat national et celles liées à la campagne électorale des européennes. Et vu l'omnipotence de l'homme, la tâche ne sera pas aisée. A l'initiative de cette mesure imposée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, une décision du Conseil d'Etat visant à encadrer les propos du Chef de l'Etat, permettant ainsi à l'opposition de disposer de temps supplémentaire pour s'exprimer. Exercice complexe donc pour les médias, qui devront identifier les interventions du chef de la nation et celles du tribun politique, considéré comme n'importe quel candidat. Temporaire, ce dispositif pourrait être pérennisé après les élections. Les Sages du CSA se donnent le temps de la réflexion.

 

2-Os. Revival eighties pour Mylène Farmer ? Dans son (tout) nouveau clip, C'est dans l'air, la rouquine s'affiche en noir et blanc, brushing choucroute et mini short en cuir, avant d'improviser une chorégraphie avec des squelettes. Dans cette chanson, l'inoubliable Libertine nous rappelle que  "la vanité", "la trahison" et "la lâcheté", "c'est laid !"… Mais que "la vie, c'est ça aussi". Avant de conclure par ce réjouissant : "On s'en fout, on finira au fond du trou". Pour le coup… c'est gai ! Voilà qui donne le ton de la tournée de l'icône, qui va sillonner l'Hexagone à partir du 2 mai, avant de remplir le Stade de France en septembre prochain, pour deux concerts annoncés comme pharaoniques.     

 

3-Fer. La dame de fer fête ses 120 ans. Il ne s'agit pas de Margaret Thatcher (elle est plus jeune), mais de la Tour Eiffel. La télé publique, en l'occurrence France 3, jouera à merveille son rôle de vulgarisateur-de-culture, en proposant une soirée spéciale mercredi 29 avril, dans l'émission Des racines & des ailes. Historiens, témoins et techniciens reviendront sur l'incroyable histoire de cette construction éphémère longtemps décriée. Un moyen de comprendre comment ce pylône est devenu le monument payant le plus visité au monde. Mais Eiffel ne se résume pas qu'à cette tour de 324 mètres, et l'on pourra découvrir quelques-uns de ses autres ouvrages. Une soirée passionnante qui ne laissera personne… de marbre !

 

4-Rififi. Rien ne va plus sur la place du Mistral. Huit comédiens de la série Plus belle la vie attaquent leur producteur (Télfrance) pour "utilisation abusive" d'une photo chorale prise en 2005. Cette image se retrouve aujourd'hui, à leur insu, sur les affiches d'une chaîne d'hypermarché. "Cette pub leur porte des visées mercantiles en donnant l'impression qu'ils sont prêts à tout pour surfer sur le succès de la série", rapporte un proche des acteurs. A suivre….

Loïc TORINO-GILLES

A lire aussi sur http://www.bscnews.fr

01/04/2009

La télé selon AB productions

AB_logo.jpgA comme artiste, B comme business… A et B comme Azoulay et Berda… mais surtout comme AB productions. Oui, nous parlons bien des créateurs et producteurs du Club Dorothée, de Salut les musclés, de Premiers baisers et d'Hélène et les garçons, sitcom à la française vendue et adaptée à travers le monde.

Jean-Luc Azoulay et Claude Berdra se rencontrent à la fac, à la fin des années soixante-dix. Ils rêvent de produirent des disques et montent, avec "25 000 F", une société qui va finalement se tourner vers la télévision. Dorothée et ses émissions jeunesses seront la figure de proue de ce tandem de choc aussi décrié que jalousé.

Près de trois ans après avoir été tourné, Planète diffuse ce soir le passionnant documentaire d'Isabelle Wan Hoi. La journaliste a rencontré les principaux acteurs de ce groupe qui a fait les beaux jours de TF1 dans les années 90 (50% de la production audiovisuelle française à l'époque). Lâché du jour au lendemain par la Une, AB va se lancer dans la télévision par satellite. Un échec qui se soldera par le licencient de 1500 employés et… un incendie... 

Pourtant le groupe AB n'est pas mort ! Même s'il conserve une image ringarde. Il a réussi à s'imposer sur la TNT gratuite, avec NT1 et TMC (à parité avec TF1). Mais a finalement abandonné la diffusion d'AB1 sur la TNT payante, faute de rentabilité.

Plus insolite, c'est lui qui détient les droits de... Friends ! Cette série "ressemble à Hélène et les garçons", ironise Berda, qui a tout de même mis trois ans à la vendre sur une chaîne de télé.

AB, une histoire romanesque que les deux compères, aujourd'hui professionnellement séparés, n'auraient pas osé imaginer.

Loïc TORINO-GILLES

La télé par AB, ce soir à 20h40 sur Planète (inédit)