Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/10/2007

Eclats

L'entrée en matière est un peu poussive pour un sujet aussi intéressant, à savoir la reconstitution des préparatifs du casse du siècle. Cent millions d'euros de diamants dérobés en février 2003 à Anvers, en Belgique, capitale mondiale de la pierre meilleure amie des femmes.

Secrets d'actualité s'intéresse au gang qui a opéré et dont le scénario est digne de "Ocean's 12". La technique, imparable, a été d'infiltrer le Diamond center, un bâtiment réputé inviolable où 300 négociants de la ville stockent leurs précieuses pièces. Si le butin n'a jamais été retrouvé, le cerveau présumé du groupe, un italien, a été arrêté, jugé et incarcéré. Confondu par des ordures étrangement abandonnées dans un champ bordant une autoroute.

Ce fait est troublant. Comment un vol préparé pendant deux ans peut il se terminer ainsi ? A moins qu'il ne s'agisse d'un "sacrifice" prévu par les voleurs. Le documentaire ne creuse pas dans cette direction. Dommage.

L.T.-G.

"Secrets d'actualité", M6. 23 h

20/10/2007

Guitry-scope

Le 24 juillet dernier, France 3 commémorait déjà le cinquantenaire de la mort de Sacha Guitry en diffusant un documentaire -L’affaire Guitry-, retraçant la période "noire", au moment où il est conduit au dépôt du Vel d'Hiv, soupçonné de collaboration. Jean-François Balmer incarnait l’auteur blessé avec beaucoup de justesse, mais le programme manquait cruellement de rythme. Mêmes conclusions, hélas, pour le 52 minutes diffusé ce soir.

Lenteurs encore dans le récit imagé et illustré (extraits de films, interview du Maître), conduit par Guillaume Gallienne, jeune sociétaire de la Comédie Française. Le propos est pourtant intéressant puisqu’il s’agit d’appréhender le rapport quasi conflictuel que l’auteur de Quadrille entretient avec le cinéma. Lui qui considéra longtemps le septième art comme « du théâtre en conserve », ne sera jamais reconnu en tant que réalisateur.

Malgré tous ses efforts, ce documentaire qui tente de réhabiliter "ce faux désinvolte", n’y arrive que tièdement.

L.T.-G.

"Guitry et le cinéma, un amour masqué", France 3. 23 h

19/10/2007

Prostituée par amour

En réalisant son enquête, Mosco Boucault a voulu, plutôt que de retracer l’atrocité d’un odieux fait divers, redonner vie à un corps anonyme lardé de coups de couteaux. Celui de Ginka, prostituée bulgare de 19 ans, assassinée par un toxicomane qui a été jugé et emprisonné. Le journaliste est retourné dans la famille de la victime qui vivote misérablement dans un trou paumé où 5 000 âmes. "Ginka voulait une vie plus libre, plus luxueuse", déplore sa mère qui n’a pas été étonnée d’apprendre le meurtre de sa fille.
Sa gamine fugue le jour de ses 18 ans. En Macédoine, une de ses premières étapes, elle rencontre Armando. Pour elle, c’est l’amour fou. Elle consigne soigneusement ses états d’âme dans un journal intime. Avec son amoureux, elle ira ensuite à Bruxelles puis à Paris et connaîtra la prostitution. Par amour pour son maquereau qui finira par prendre ses distances affectives. Ginka est morte alors que ce dernier dormait.

Abandonnée de tous depuis longtemps. Bouleversant.

L.T.-G.

"Un corps sans vie de 19 ans", France 3. 23 h 25

12/10/2007

Idéalistes

Comme à chaque fois dans ce type de reportage, sont mis en lumière des personnages auxquels on peut s’identifier. Ici : Meryl, Marianne et Camille, tout juste 18 ans, font leurs premiers pas d’étudiante. Look alter-mondialiste, cheveux en bataille, les trois jeunes filles idéalistes au possible découvrent la liberté, la cafet’ et son capucino, les cours magistraux dans des amphis surchargés.

Rien de bien passionnant : cette première année agit comme un révélateur ; questionnement sur le "quoi faire plus tard". Elle est surtout le résultat de notre société de consommation et de ses gamins assistés - "gâtés", dira même un professeur - depuis tout le temps.

C’est en cela que l’émission de ce soir trouve un intérêt. Sur les lacunes du système scolaire, sur ces étudiants en "Médiation culturelle" qui ignorent la définition de cette filière. "On a mis de l’imaginaire dans l’intitulé des cours", lâchent les demoiselles, désenchantées par leur cursus. Pas autant que leurs enseignants.

L.T.-G.

"18 ans j’entre en fac", France 3. 23 h 25

09/10/2007

Cuisine !

Avant de gagner Castelnaudary et les cuisines du chef Eric Rousselot pour mitonner un cassoulet, Sarah Wiener s'arrête ce soir à Brantôme, en plein cœur du Périgord vert, dans le restaurant de Bernard Villain. La sémillante gastronome d'origine autrichienne, qui assure pour Arte un tour de France culinaire (chaque soir jusqu'au 9 novembre), va apprendre à préparer un foie gras de canard, accompagné d'une tarte tatin et arrosé de vinaigre de cidre. Hum… un délice.

Mais cette expérience ne se cantonne pas uniquement à l'élaboration de la recette. Chaque soir, la passionnée doit pêcher le poisson ou traire les brebis. Et dans cet épisode, Sarah va connaître quelques réticences quand il lui faudra gaver les canards, une pratique interdite en Allemagne où elle vit.

Après deux jours de stage, et comme à chaque fois, Sarah soumet son assiette à un jury aux papilles éprouvées. Comme à l'accoutumée, passion et talent sont au rendez-vous et le résultat, apprécié.

L.T.-G.

"Sarah Wiener", Arte. 20 h 15

08/10/2007

Les mots

Prenant pour prétexte la Conférence du stage, un prestigieux concours d'éloquence qui se déroule au Palais de justice de Paris, les caméras de Dominique Lenglart suivent plusieurs jeunes et brillants avocats. Capables de plaider des causes aussi improbables que "Les dessous de Marianne sont-ils chics", ou "L'amour est-il un jeu de hasard ?", ces prétendants ont choisi le droit pénal par vocation, délaissant le droit des affaires pourtant plus rémunérateur.

Réussir leur permettra d'accéder aux affaires les plus indéfendables, après un an de commission d'office. Avec Clothilde, Laure et Ambroise, qui font partie des Secrétaires de la Conférence (douze élus), on se questionne sur le rôle de cette justice expéditive, sur les doutes, l'envie de raccrocher la robe, l'inflexible protocole procédural qui se déplace même dans des hôpitaux. Mais l'amour des mots, seule arme des causes perdues, suffit à faire taire tous les maux.

L.T.-G.

"Avocats d'urgence", France 3. 20 h 50

05/10/2007

Chacun son Paris

Ah « Paris by night » ! Ses jolies filles qui font tourner les pales du Moulin Rouge, ses humoristes qui se congratulent dans les coulisses du mythique Olympia, ses 13-18 ans qui découvrent leur premier émoi en discothèque, ses épiciers noctambules, ses taxis bavards… Sur le pavé parisien, on trouve aussi des SDF qui grelottent tandis que des pipoles enfilent moufles et bonnets pour prendre un verre dans un bar entièrement construit en glace ! Choc des cultures, les plus riches festoient près des plus nécessiteux sans jamais se croiser. Chacun son Paris, présenté sans concession et avec honnêteté dans ce reportage.

L.T.-G.

"Paris la nuit", France 3. Demain à 0 h 40

04/10/2007

Le look coco

Alors que s'achève la semaine des défilés, Arte poursuit aujourd'hui encore, et jusqu'à dermain, sa saga "Histoire du look" débutée lundi. L'habit ? Un révélateur de l'évolution des mœurs, des courants religieux, des rayonnements politiques. Ce soir, révolutions et modes sont sur le podium. Les silhouettes sont tour à tout longilignes, corsetées, masculines à l'image de George Sand et ses pantalons… puis alourdies par le retour des robes à crinoline.

Mais avec l'émergence des démocraties, la naissance de l'industrie textile et de la machine à coudre, la créativité vestimentaire se développe et les premiers mannequins font leur apparition. Demain, retour sur la fantastique histoire de la libération du corps. Avec la première Guerre mondiale, la poussée du féminisme, le travail quotidien, le sport et Chanel qui invente la femme du XXe siècle. Puis les années 70, le courant Baba cool, le punk… autant d'inspirations indémodables.  

L.T.-G.

"Histoire du look", Arte. 19 h

02/10/2007

Nil secret

C'est un magnifique et instructif voyage auquel vous invitent les équipes de "Des racines & des ailes". Une épopée de 3000 ans dans le secret des reines du Nil dont les trois noms, Néfertiti, Néfertari et Hatshepsout, ont des sonorités magiques. Mais elles ne sont pas des cas isolés.

Première escale sur le site de Saqqara, plus vaste nécropole d'Egypte, au cœur de la mission archéologique d'Audran Labrousse. Avec son équipe, il a mis à jour 8 pyramides et découvert une représentation d'une reine oubliée : Béhénou.

Rencontre ensuite avec Christian Leblanc, près de Louxor. Il fouille et restaure un immense temple situé sur la rive gauche du Nil : le Ramasseum, château de Ramsès. Là, sur les parois, on trouve une représentation de Tii, mère du pharaon.

Enfin, 2000 kilomètres plus au sud, Vincent Rondot nous conduit dans la nécropole de Méroé, site extraordinaire de 200 pyramides où  la plus imposante (28 mètres de haut) est celle de la reine Amanishakhéto. 

L.T.-G.

"Des racines & des ailes", France 3. Demain à 20 h 50

29/09/2007

Bon appétit bien sûr

Ce qui est marrant, à table, c’est qu’entre la poire et le fromage, l’on perd peu à peu ses inhibitions. Et on a même une fâcheuse tendance - ou réjouissante, c’est selon -, à médire sur l’entourage. Roselyne Bachelot est une experte en la matière, au même rang que Michel Rocard, Alain Juppé ou Jack Lang qui balancent volontiers quelques vacheries sur Chirac, Jospin, Royal, Balladur et les autres. Assez drôle, ce documentaire qui analyse le comportement de nos chefs d’état devant leur assiette, est aussi savoureux que la tête de veau qu’affectionne Chirac. Saignant !

L.T.-G.

"A table avec les politiques", France 3. 23 h 10