Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2007

La vie en rose

France 5 a beau diffuser ce soir le "concert idéal" de la Môme Piaf (sic), ce n'est pas l'immortelle interprète de La vie en rose qui m'intéresse aujourd'hui. Mais la fin programmée de Pink TV, chaîne communautaire homo. Endettée de près de 4,5 millions d'euros, la chaîne aux 110 000 abonnés est en danger depuis le mois de mars. Il y a bien eu une réduction de son personnel - 4 contre 21 en 2006 - et un allégement de sa grille des programmes, mais cela ne semble pas suffire à juguler l'hémorragie. En avril, le projet de créer un canal en clair et un autre réservé aux films X, avait été évoqué. Les actionnaires n'ont pas suivi.

On s'acheminerait plutôt vers une diffusion en clair entre 22 h et minuit suivi d'un cryptage pour les films... rose ! Survivraient alors le Débat (thème du jour "vacances gay à tout prix ?"), le Set (son talk-show phare sur l'actualité culturelle) et sans doute Le Je/Nous de Claire. Présentée par Claire Chazal, cette émission est sans doute la plus intéressante de la chaîne. La journaliste reçoit un invité (ce soir Lio) qui revient sur son passé et évoque ses projets. Rediffusions chaque soir en clair sur le canal 36 du satellite. Une touche de rose avant l'écran noir ?

L.T.-G.

"Le Je/Nous de Claire", Pink. 20 h 30.

25/07/2007

Le crime Guitry

« On voudrait, parce que je suis célèbre, que je sois un héros. Je suis coupable de ne pas en avoir été un ». Cette phrase émane de Sacha Guitry, en août 1944, lorsqu'il est conduit au dépôt du Vel d'Hiv. Soupçonné de collaboration, l'auteur patientera deux ans pour que ne soient prononcés « le non lieu et la réparation éclatante sans équivoque ». Dans la bouche de Jean-François Balmer, les mots sonnent justes, aussi précis qu'un couperet.

Cependant, L'affaire Sacha Guitry, qui retraçait ce pan méconnu de la vie du père de Quadrille et du Roman du tricheur, manquait cruellement de rythme. Le sujet était pourtant intéressant : le parcours d'un homme incarcéré pour avoir continué à travailler dans son théâtre et à vivre dans le luxe - filleul du tsar de Russie Alexandre III, il est fortuné -. Brisé à l'aube de ses soixante ans par les rancoeurs et les jalousies d'ennemis de toujours (intellectuels, journalistes...). De Drancy à la prison de Fresnes, le combat du "plus parisien des Parisiens" pour recouvrer son honneur... Et le droit d'écrire encore : « Rêver, j'en ai fait mon métier et ce n'est pas un crime ».

L.T.-G.

"L'affaire Sacha Guitry", hier soir sur France 3.

20/07/2007

Emission en Bern

Fini l'Arène de France. Enfin fini, devrais-je dire, tant cette émission de deuxième partie de soirée racoleuse était d'une hypocrisie intellectuelle qui a peu sa place sur le service public. Malgré cela, je ne connais pas de ressentiment particulier envers Stéphane Bern, dont l'intervention quotidienne à la radio se laisse facilement écouter. C'est donc avec curiosité que je me suis attardé sur Pourquoi les manchots n'ont-ils pas froid aux pieds ?, diffusée depuis début juillet sur France 2.

Hélas, rien de bien nouveau dans ce mauvais remake des Grosses têtes où même les invités (Amanda Lear, Didier Gustin) sont has been. Deux équipes de trois candidats s'affrontent dans un jeu de questions / réponses pas inintéressant en soi. "Pouquoi la tranche de monnaie est-elle tronquée ?" ou "Pourquoi dit-on être ringard ?". Des interrogations de presque tous les jours, emmenées par un animateur au sourire nigaud et crispé. Dis France 2, pourquoi ne pas mettre l'émission en berne ?

L.T.-G.

"Pourquoi les manchots...", France 2. 19 h.

15/07/2007

Bourgeois et de gauche

L’émission qui vous déshabille - vous avez reconnu Strip-tease -, s’immisce ce soir dans le quotidien d’une famille bourgeoise comme on les imagine, filmée plusieurs mois durant la campagne présidentielle. Papa, maman et les cinq enfants vivent dans un grand appartement du VIIIe arrondissement de Paris.

Papa travaille beaucoup - on assiste au passage à sa nomination dans l’ordre national du Mérite. Maman cuisine (surtout des pâtisseries) et parle classe sociale avec ses copines. Pierre, l’aîné, se découvre une conscience politique et milite avec aveuglement pour Nicolas Sarkozy ("Oh, il est vraiment beau", sic). Le dimanche il va à la messe, et à table, parle de la délinquance et de ce statut de "bourgeois" jalousé.

Mais voilà, Hervé, le patriarche, se démarque de ce tableau idyllique. N’allez pas lui parler de Nicolas Sarkozy. Fidèle à ses convictions, il défend volontiers les idées de DSK. Il pose avec tendresse un regard sur son fils plein de fougue et lui rappelle qu’il a eu la chance de bien naître. Mais que répondre à Pierre quand il dit qu’il a adhéré à l’UMP "parce que c’est moins cher qu’au PS" ?

L.T.-G.

"Strip-tease", France 3. 22 h 55

09/07/2007

Histoire(s) d’eau

Quoi de plus banal qu’une plage me direz-vous ? En bons méditerranéens, on pense toute de suite aux nuées de parasols délimitant jalousement un carré de sable sur lequel des corps moites et dénudés s’allongent, dégoulinant de Monoï. On visualise aussi le vendeur de "beigneeeeets-chouuuchouuus" qui nous rabat les oreilles de cette mélodie aussi évoluée que le meilleur tube d’O-Zone.

Heureusement, Arte entame une radioscopie des plages mondiales, comme elle l’avait fait pour Visages d’Europe et Terres d’ailleurs. Première baignade en Chine, à Tsing Tao, où chaque matin des centaines de travailleurs se pressent pour faire de l’exercice ! Fait cocasse, footing, étirement et mouvements plus ou moins alertes sont imposés par l’employeur. Suivent de drôles de baigneurs en maillot intégral - pour se protéger des microbes dont pourrait regorger la mer -, qui ne vont dans l’eau qu’avec de grosses bouées. Voila qui tranche avec la plage de Palavas-les-Flots, a découvrir plus tard dans l’été. Là, le gardien du camping assurera une visite colorée faite d’histoires et d’eau.

L.T.-G.

"Tout le monde à la plage", Arte. Ce soir à 20 h 50.

07/07/2007

Bingo !

On rêve tous de rencontrer Brigitte. C’est elle qui remet le gros chèque (avec plein de zéros après les premiers chiffres) aux gagnants de la Française des jeux. France 3 ouvrait hier soir les portes blindées de cette machine à sous étatique gigantesque, dans son documentaire Les coulisses du loto.

Outre quelques images choisies sur la face cachée de cette entreprise, l’intérêt résidait dans les jolies histoires de quelques gagnants. En fil rouge, les attachants Dominique et Marie-Yvonne. Lui l’ancien SDF, elle la femme de ménage aux revenus modestes, qui a tenu à finir sa semaine de travail dans les barres HLM, alors qu’elle était millionnaire.

On suivait aussi le débonnaire Henri, patron d’une exploitation de perles de culture à Tahiti, « qui vit déjà au Paradis »… Pour lui, "gagner au loto, c’est comme mettre KO Mike Tyson, alors qu’on a jamais fait de boxe". Mais l’argent ne fait pas que le bonheur. Pour d’autres, c’est la brouille assurée avec les familles : "On nous a tourné le dos, traité de bourgeois". Pas le bonheur donc, mais une belle contribution.

L.T.-G.

"Dans les coulisses du loto", France 3. 06.07.07

 

06/07/2007

Sang froid

Ce soir, France 3 retrace, à 23 h 25, l'enquête qui a coûté la vie à Catherine Choukroun, première femme policière abattue pendant son service. Série de sept documentaires réalisés avec les antennes régionales de la chaîne, Affaires classées, s'appuie sur des procès verbaux, des témoignages, des reconstitutions et des comptes rendus d'audiences. Ce premier documentaire, réalisé de manière très dynamique, nous plonge dans la nuit du 20 février 1991, à Paris. Rentrée depuis six jours d'un congé maternité, Catherine Choukroun effectue un contrôle de vitesse sur le périphérique avec son coéquipier. Soudain, une voiture s'arrête à leur niveau. Deux coups de feu sont tirés. La femme flic décède.

Vengeance, acte gratuit, milieu ? La Crim' va enquêter pendant six ans pour retrouver les auteurs, appartenant au milieu de la prostitution. Le plus effarant, c'est que la longue enquête aurait pu être bouclée dès 1991. Mais le témoin capital, Madame Simone, a reçu des pressions de la part... des policiers de la mondaine.

L.T.-G.

"Affaires classées, France 3. 06.07.07

04/07/2007

Biodiversité

Le développement durable inspire France 5 qui y consacre une partie de son été. La série documentaire Cap sur la terre, qui débute ce soir à 20 h 40, en est une belle illustration. A bord de son petit bateau à faible tirant d’eau, Catherine Chabaud navigue au plus près des côtes (Calais, côtes bretonnes, vendéennes, Golfe du Lion) à la rencontre "d’acteurs de l’amélioration de l’environnement".

Navigatrice avertie - à son actif dix traversées de l’Atlantique dont quatre en solitaire… -, cette Bretonne d’adoption n’oublie pas son premier métier : journaliste. Alors au fil des escales (ce soir en Aquitaine), elle discute transport, habitat, alimentation, agriculture, production, consommation…

Elle présente ce qui existe et fonctionne en matière de biodiversité. Comme sur l’île de Patiras, la plus ancienne des Girondines, où une agricultrice élève à l’ancienne 15 ha de vignes. Plus loin, dans le million d’hectares de la forêt des Landes, elle côtoie les 30 000 personnes qui replantent chaque année 16 millions de plans "autant que d’arbres coupés".

Cette série, une belle initiative.

L.T.-G.

"Cap sur la terre", France 5. 4.07.2007

03/07/2007

Hippie chic

Psy-ché-dé-lique ! Arte va mettre de la couleur dans notre été en déclinant chaque mardi de juillet et d’août, un hommage au Summer of love. Né quelque part en Californie il y a tout juste 40 ans, le mouvement hippie a inspiré musique, architecture, cinéma, arts plastiques et design.

Ambassadrice de ces spéciales, Jane Birkin nous guide ce soir sur la route du mouvement psyché, entre révolution artistique et "acid tests". C’est l’année des disques des Doors, des Pink Floyd, de Jimmy Hendrix… le moment où, allongés dans l’herbe, on échangeait partenaires sexuels et drogues hallucinogènes. L’été de l’utopie, de l’amour et de la liberté !

Des films cultes ponctueront les soirées : Alice’s restaurant, Je t’aime moi non plus, Barbarella, Le baiser du papillon, Tommy avec l’inusable Tina Turner… De Katmandou à Woodstock, de Monterey à Londres… Arte n’oublie aucune escale et aucun acteur de l’époque : Janis Joplin, les Who, Elvis, Schwarzy, Travolta, le disco, la pop… En 2007 aussi on va s’aimer.

L.T.-G.

"Summer of love", Arte. 03.07.07

24/06/2007

Silence

France 5 diffuse à 12 h 30, un reportage qui fait froid dans le dos. L'histoire d'un meurtre odieusement cruel, passé sous silence... Vendredi 6 août 2006, 17 employés d'Action contre la faim, tous des tamouls, sont retrouvés morts dans leur bureau de Muttur, à l'est du Sri-Lanka. Leurs corps gisant à même la terre, une balle dans la tête. Pourquoi ? Par qui ? Mystère.

Pas d'indignation médiatique ; ni de sanctions diplomatiques alors qu'il s'agit du massacre le plus important de membres d'une ONG. Anne Poiret est partie enquêter sur place et en Inde pour tenter de comprendre. Dans Muttur, un drame contre l'humanitaire, elle livre le résultat de cette quête semée d'embûches, d'interdictions et d'opacité. Elle recueille cependant les propos des familles, exilées par peur des représailles.

Dans un camp de réfugiés, où elles attendent d'obtenir l'asile politique, l'amertume est perceptible : "S'il y avait eu des Français, ils auraient été sauvés. Il faut que justice soit faite. Que la France fasse comme si des Français ont été tués." Poignant.

L.T.-G.

"Muttur un drame contre l'humanitaire", France 5. 24.06.07