Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2007

En vacances

"Les vacances, c'est changer d'air, c'est la liberté"... Rien n'a changé depuis les années soixante : gares surchargées au moment des départs, bouchons monstres sur les routes, engueulades quant à l'interprétation de la carte routière. Ah, le bonheur ! Bonheur du camping aussi. Et de cette foutue tente impossible à monter. Tout ça pour se serrer comme des sardines sur des plages bondées de touristes...
Le documentaire proposé ce soir à 23 h 25 sur France 3, sent bon le sable chaud et la crème solaire. "J'ai les vacances dans les gênes car je suis née un 26 juin", justifie sa réalisatrice, Leslie Bedos. Elle réussit fort bien à retranscrire "la vie en plus joli", en mélangeant aux images personnelles des archives de l'INA. Alors seins nus ou bikinis ? Châteaux de sable ou partie de ballon ? Excursions ou salon VIP ? Sans oublier ceux qui ne partent pas et les valeureux saisonniers qui travaillent au service des vacanciers.
Hélas comme chaque bonne chose, elles ont une fin. Et les larmes n'y peuvent rien changer
L.T.-G.

21/06/2007

Ringards ?

Mais où étaient-ils passés pendant vingt ans ? Mireille Dumas répondait hier soir, dans une Vie privée, vie publique spéciale "nostalgie" sur France 3, à cette question finalement pas si cruelle. Non, les artistes des années quatre-vingt ne sont pas morts. On peine un peu à les reconnaître physiquement (vocalement pour certains), mais ils remplissent aujourd'hui des Zénith entiers (dont celui de Montpellier où les fans font le pied de grue pendant des heures).

Là, la jeune génération vient festoyer avec les quarantenaires qui ont emballé sur ces tubes devenus immortels. Lio (rare survivante), Rose Laurens, Sabrina, Desireless, Jean Schulteis et d'autres nous invitent dans l'intimité d'une tournée où l'on ne se prend pas au sérieux. Léopoldnord et Cookie Dingler, résumant ce revival : "Vous verrez, on va faire une cinquième carrière dans les maisons de retraites". Le chanteur de Gold rassure : On ne passait plus à la télé mais on faisait 50 concerts par an !"

Ringards ou pas ? Qu'importe. On a tous un peu de 80 dans les veines.

L.T.-G.

"Vie privée, vie publique", France 3. 20.06.07

16/06/2007

"C trop bon" : Thierry Alix, chef languedocien, cuisine pour France 2

medium_CTROPBON_125665.jpg

Quel est le concept de cette émission culinaire ?

C trop bon, présentée par Daniela Lumbroso, se divise en trois parties. D’abord des dossiers sur la nutrition, le sport, les paniers bio… Ensuite un moment partagé avec un invité (Dave, Lio, Nelson Montfort, Michel Boujenah) et sa réflexion culinaire ou gustative, au travers d'une recette. Pour finir, la rencontre avec une famille.

C’est-à-dire ?

Avec le nutritionniste Damien Galtier, nous apportons notre expérience sur une problématique. Chez eux, je prends possession de la cuisine dans le temps et le budget impartis. Tout ce termine par une dégustation.

Quels thèmes sont abordés ?

La famille nombreuse au budget serré, la famille gourmande qui mange trop riche, le père divorcé qui ne veut pas s'embêter à cuisiner… Ou le couple qui ne dîne pas à la même heure. On se sert uniquement de ce qui se trouve dans le réfrigérateur et les placards.

Vous avez travaillé avec  des chefs étoilés...

J’ai rencontré les frères Pourcel à l’aéroport, alors que je revenais des Caraïbes. Ils venaient d’avoir trois étoiles et m’ont demandé de les aider a se restructurer. Je suis devenu chef au restaurant le Jardin des Sens de Montpellier. J’ai ensuite participé à l'ouverture de la Compagnie des comptoirs, de l'école de cuisine de Montpellier, de la Maison Blanche à Paris… Après sept années d'un partenariat fructueux, j’ai monté ma propre agence de conseil en hôtellerie restauration.

Propos recueillis  par Loïc TORINO-GILLES

« C trop bon », chaque samedi à 17 h 55 sur France 2 - Thierry Alix (à gauche sur la photo)

13/06/2007

Futile Eva

Que penser d’Eva Braun, jeune maîtresse d’Hitler ? A-t-elle "fermé les yeux comme toute l’Allemagne", ainsi que l’a conclu la voix off du documentaire diffusé hier soir sur TF1 ? C’est précisément ce genre de commentaire à l’emporte-pièce qui desservait le programme. Les principales images proviennent de Berghof, chalet niché dans les Alpes bavaroises. Dans ce QG, la même pas ravissante idiote, qui rêvait d’éblouir Hollywood, a filmé le Führer entre 1937 et 1944.

Sur ces images saisies par les Alliés en 1945, on voit un homme affectueux avec les jeunes enfants (ne l’a-t-on pas soupçonné d’avoir un penchant pour eux ?), suivi d’une ribambelle de chiots (il préférait la race canine à d’autres…). Et un flot d’invités, acteurs du nazisme ou bénéficiaires du système, s’amusant sur la grande terrasse ou cueillant des fleurs dans de verts pâturages. Et Eva, insouciante et soumise, réalisant même des vidéos érotiques pour cet homme qu’elle a tant aimé. On prétend que les deux amants se sont suicidés alors que le mystère demeure sur ce fait.

Tout ça manquait de hauteur.

L.T.-G.

"Eva Braun", TF1. 12.06.07

11/06/2007

Haut Maroc

France 3 nous offre une belle soirée avec sa spéciale Faut pas rêver consacrée au Maroc. Un voyage esthétique et instructif sur la route du fleuve Drâa, de l’Atlas à l’Atlantique. Un périple loin des clichés que sont les palmeraies, les cités royales ou les charmeurs de serpents.

Tout démarre par un reportage étonnant sur Agoudal, plus haut village du pays, perché à 2 400 m dans l’Atlas. Coupé du monde en hiver, car recouvert d’un épais manteau neigeux, seuls de valeureux bergers, comme Ali, parcourent la montagne à la recherche de pâturage pour les bêtes. Dans ce paysage désertique, il y a bien des poteaux électriques mais le groupe électrogène n’a jamais fonctionné. Pas de téléphone non plus, ni de souk… Il faut attendre la fonte des neiges pour dégager l’unique route et se rendre au marché, à 20 km de là… En été, Agoudal attire les touristes avec son "moussem", le mariage traditionnel et groupé : le notaire ne vient qu’une seule fois par an !

Contrairement au titre de l’émission, cette soirée fait rêver !

L.T.-G.

"Faut pas rêver", France 3. 11.06.07

10/06/2007

L'addition

Les bons comptes faisant les bons amis, on comprend la crainte de l’Etat, tout puissant soit-il, face aux redoutés rapports, publiés par une institution créée par Napoléon il y a tout juste 200 ans. Nous parlons bien de la Cour des comptes et de ses magistrats qui veillent à ce que ministères, collectivités locales et organismes publics, utilisent efficacement l’argent du contribuable.

Fait exceptionnel, la Cour ouvre ses portes en chêne massif aux caméras de France 5. Le résultat ? Un reportage de 52 minutes, Quand la cour fait ses comptes, à voir à 20 h 45. Au sein de cette forteresse qui a notamment pointé du doigt les dérives de l’Arc, du Crédit Lyonnais ou plus récemment de l’éparpillement de l’argent envoyé aux ONG après le Tsunami de 2004, on suit les délibérations de plusieurs rapports jusqu’à leur publication. On se rend compte alors que de vifs débats opposent rapporteurs et collège et on réalise surtout que la Cour ne peut forcer personne à appliquer ses recommandations.

L.T.-G.

"Quand la cour fait ses comptes", France 5. 10.06.07

08/06/2007

Mortel héritage

France 3 réveille ce soir, à 23 h 40, un duel à mort entre deux submersibles. 9 février 1945 au large des îles de Fedje, en mer du nord, le pavillon britannique HMS Venturer parvient à couler un autre sous-marin, l’allemand U-864. Ce dernier transporte un chargement top secret (les moteurs du premier chasseur à réaction et du mercure), à destination du Japon. Objectif : permettre à ce pays allié de l’Allemagne nazie, de développer des armes de haute technologie. A son bord, des marins et des scientifiques allemands et japonais. Soixante-treize d’entre-eux périront dans cette traque menée avec minutie par les Anglais.
En parallèle, ce film intitulé U-864 le dernier secret d’Hitler, suit une équipe de chercheurs norvégiens qui a réussi à localiser l’épave. Ils cherchent à présent à la renflouer car ce "cercueil de métal", comme ils le nomment, contient un important stock de mercure abandonné à 150 m de fond, qui se répend inévitablement. Un héritage mortel.
Ce docu-fiction est d’une remarquable qualité, que ce soit dans les images d’archives, les reconstitutions, ou les vidéos actuelles du sous-marin détruit.


L.T.-G.


"U-864 le dernier secret d’Hitler", France 3. 08.06.07

07/06/2007

Vie carcérale

A suivre chaque jour, dès 13 h 40, dans le Magazine de la santé au quotidien, sur France 5, une série de neuf reportages de sept minutes réalisés en milieu carcéral. Sept minutes pour une vie, ou la médecine derrière les barreaux, au coeur de la prison de Fresnes. Conçue pour 1 440 détenus, cette maison d’arrêt en abrite près de 2 200 ! Et c’est dès leur arrivée qu’ils doivent faire connaissance avec l’équipe médicale (15 médecins, 23 infirmières), les six premiers mois d’enfermement étant ceux où 2/3 des suicides surviennent. Si certains cristallisent toute leur attention sur de menus bobos quand d’autres ont une peur bleue des blouses blanches... des détenus n’hésitent pas à pratiquer l’automutilation pour se faire entendre de la direction.
Vivent aussi des handicapés moteur (reportage du jour) qui, malgré une cellule aménagée, ne disposent plus d’aide médicale pour accomplir des gestes essentiels après une certaine heure. Diffusés jusqu’au 15 juin, ces documentaires sont aussi alarmants qu’intéressants.

L.T.-G.

"Le magazine de la santé au quotidien", France 5. 07.06.07

06/06/2007

Racines

Même si elles n’ont rien d’exceptionnel, les familles Géminel et Kaced sont attachantes. Mises en lumière par Canal + depuis hier soir, et encore aujourd’hui à 20 h 50, elles sont au centre du documentaire Racines, réalisé par Patricia Bodet et Jean-Denis Robert.
A la façon d’un road-movie, on suit ce soir Benjamin sur les traces de son grand-père et de son père. Le plus âgé, Maurice, est l’intello de la famille. Fils de fermier qui a fait des études, il a été un fervent militaire. Il avait 20 ans pendant la seconde guerre mondiale et s’est battu pour sa vision de la France, quittant l’armée en 1961, "quand la guerre d’Algérie a été perdue".
A l’opposé Patrick, son fils, a l’esprit bohème. Artiste reconnu (ami d’Ernest Pignon-Ernest) et militant de gauche chevronné, il a fondé une communauté en 1968, à 20 ans et quelques poussières. Les deux hommes répondent aux questions directes, quelquefois gênantes, d’un petit-fils attentif et attendri, en visionnant des documents de famille. Déterrer des racines pour mieux se connaître.

L.T.-G.

"Racines", Canal +. 06.06.07

04/06/2007

Pas joli

Tenté par une lipo-sucion, des implants mammaires ou un lifting ? M6 dévoile ce soir 10 pièges à éviter en matière de chirurgie esthétique, avec un reportage un peu racoleur sur le parcours de Vanessa, Catherine, Séverine et Magali. Une quête surprenante du médecin idéal.

Vanessa qui voudrait une plus grosse poitrine, rencontre un chirurgien qui va joyeusement la peloter, lui montrer des images de playmates aux poses lascives et conclure la consultation par "N'hésitez pas à me porter des photos découpées dans Penthouse ou Play-Boy la prochaine fois".

Catherine, qui souhaite rajeunir son visage, croise un chirurgien-commerçant qui lui force la main pour réaliser de coûteuses injections de toxines botuliques (Botox).

Le pire pour Séverine, complexée par sa culotte de cheval, abasourdie par un médecin généraliste qui pratique la lipo-sucion en toute illégalité (c'est réservé aux chirurgiens), lui propose d'anti-dater le devis pour écourter le délai de réflexion et lui avoue verser un bakchich pour être couvert par son assurance. Pas très joli tout ça. 

L.T.-G.

"Les dangers de la chirurgie esthétique", M6. 04.06.07