Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2008

Partager

Cinq inconnus habitant la même région s’invitent à dîner à tour de rôle pendant une semaine. A la clef, le titre de meilleur hôte et un chèque de 1000 €.

Adapté d’un concept anglais, Un dîner presque parfait, a démarré hier. Cette première série, qui s’est tournée en juillet à Lyon, permet de découvrir Victor, Jean-Louis, Grégory, Muriel et Fernande. Ils ont entre 26 et 70 ans et vont mettre les petits plats dans les grands pour faire pétiller les papilles de leurs invités. Car ces derniers attribuent trois notes à la fin de la soirée : pour la cuisine, l’ambiance et la décoration.

Jean-Louis, un peu brut de décoffrage, s’est lancé hier. Misant sur "la simplicité", il a tout juste obtenu la moyenne. Et ses collections de lampes à huile et de taille-crayons, n’ont pas pesé lourd dans la balance ! Changement de table et d’ambiance ce soir avec Victor, négociant en vin de 26 ans et adepte de "cuisine nouvelle".

Plus que le gain, on sent que les participants prennent beaucoup de plaisir à mitonner leurs petits plats. C’est communicatif.

L.T.-G.

"Un dîner presque parfait", M6. Lundi-vendredi à 18 h

09/02/2008

STAR AC' : Quentin en finale

82c4e367ec35befd125559dd1d12e3bc.jpgLa finale sera 100 % garçons ! Une première... Quentin affrontera donc Mathieu la semaine prochaine, lors du dernier prime qui mettra un terme à cette septième édition de Star Academy. Quentin le DJ originaire de Hyères, dans le Var, semble favori depuis longtemps, et surtout depuis que Maureen, la Montpelliéraine, a quitté le château. Mais Mathieu, souvent nominé, a toujours été sauvé par le public. Quel amour l'emportera ? Réponse le 15 février, en direct sur TF1.

L.T.-G.

Photos TF1/NILS HD

08/02/2008

Dernière ligne droite pour Star Ac'

e02388b4321632faa11b7fbbd7e07abc.jpgA une semaine du dénouement de cette septième Star Academy, nous saurons ce soir qui affrontera, et sans doute vaincra, Mathieu, qui s'est déjà qualifié en finale. Quentin chantera face à Claire-Marie pour l'ultime demi-finale. Le garçonnet varois, subitement touché par une divine humilité, a-t-il gagné d'avance ? Beaucoup le supposent, et le DJ de Hyères suscite autant de réactions - certes juvéniles - d'animosité que de ferveur. Calculateur ou sincère ? Au jeune homme de convaincre en interprétant sa composition Il y a je t'aime et je t'aime. Tout un programme... Les deux prétendants devront aussi séduire en chantant Quand on a que l'amour et Qui a le droit. Quant au droit de décider, il appartient au public. Parait-il.

L.T.-G.

"Star Academy, demi-finale", TF1. 20 h 50

05/02/2008

Les Catalanes racontent leur Pékin express

3363c954eaeba82ed72407fa781259c7.jpgToujours en course, Christila et Delphine, les Perpignanaises du jeu d’aventure diffusé sur M6, se confient

Pourquoi cette participation ?

Christila : Chaque année on suivait Pékin express à la télé. Et à chaque fois, Delphine insistait pour que l’on s’inscrive. Elle a fini par me convaincre et on a rempli le dossier le dernier jour…

Aviez-vous déjà fait un trek ?

Christila : L’aventure n’était pas dans nos habitudes. On a toujours voyagé dans des hôtels ou en camping. J'étais surexcitée à l’idée de savoir si on allait pouvoir se surpasser.

Comment s'est passée votre cohabitation ?

Delphine : Malgré nos forts tempéraments, on s'est beaucoup soutenues. Toutes ces épreuves nous ont beaucoup rapprochées et ça a renforcé notre amitié. Christila m'a épatée ! Je donnais pas cher de sa peau (rires), mais sur le plan physique, elle s'est vraiment surpassée.

Christila : Delphine est très peureuse, elle a vraiment surmonté ses craintes pour le jeu. Même si elle paraît plus effacée, elle prend souvent le dessus sur moi et me remonte toujours le moral.

Quels souvenirs gardez-vous ?

Delphine : On a fait des rencontres inoubliables. Les gens qui nous ont ouvert leurs portes, ont été chaleureux. Nous sommes restées en contact avec quelques familles…

Christila : Que du bon ! Avec la diffusion, on se replonge dans nos parties de rire… Et dans nos difficultés, quand il faut attendre une voiture pendant trois heures ! Mais être un couple de filles, ça aide !

Et le plus dur ?

Delphine : Pour moi, le manque de nourriture et la fatigue. Pour Christila, le manque de sommeil

Christila : Dures aussi, les épreuves physiques, qui nous semblaient insurmontables. Vous le verrez par la suite, on s’est donné à fond. C’est notre grande fierté. On peut finir dernières un jour, avoir le moral dans les chaussettes, et arriver premières le lendemain, et là le moral remonte. Pékin express c'est ca.

Le retour à Perpignan…

Christila : C'est difficile de retourner dans la réalité. Dans notre métier (elles sont infirmières), nous sommes en contact avec les gens on a l'habitude d'écouter leurs petits malheurs. Donc on relativise du confort que l'on a, de la pauvreté des autres.

Propos recueillis par Loïc TORINO-GILLES

"Pékin express"; ce soir à 20 h 50 sur M6

31/01/2008

Eleveur audois cherche l'amour

ENTRETIEN Véronique Mounier nous en dit plus sur cette 3e saison qui veut briser la solitude d'exploitants agricoles. Et sur Patrick Emery, éleveur et Maire de Galinagues, dans l'Aude, qui y participe

0eadd29f66a596b724d1c5ccc442007d.jpg"L'amour est dans le pré", troisième saison, petite explication ?

Dix nouveaux agriculteurs célibataires s'adressent à nous pour trouver la personne qui partagera peut-être leur vie. C'est une émission qui a une vraie utilité car à quelques exceptions près, tout les participants des saisons précédentes sont toujours en couple.

Qu'est ce qui change ?

Cette année, c'est une nouvelle génération d'agriculteurs qui ne veut plus vivre leur métier comme un sacerdoce. Ils ont envie de sortir, de faire la fête, de partir en voyage, en week-end. Ils arrivent à s'organiser pour s'aménager du temps libre en investissant dans des machines qui leur font gagner du temps, ou en faisant appel à des copains pour la traite des vaches…  Pour la première fois, tous ne sont pas issus du milieu agricole. Du coup, ils font ce métier par passion.

Comment avez-vous trouvé Patrick, qui élève des bovins dans l'Aude ?

J'ai adoré son côté quadra mature. Divorcé depuis six ans après avoir vécu en couple pendant 27 ans, c'est un homme qui a trois grands enfants. On sent qu'il a bourlingué, que c'est quelqu'un sur qui on peut compter. Il met tout de suite à l'aise, a une jolie petite maison et sait recevoir. Il a beaucoup d'amis dans son village, Galinagues, ce n'est d'ailleurs pas étonnant qu'il en soit maire depuis 24 ans. Patrick suscite la sympathie tout de suite. On voit qu'il a réfléchi sur la vie, qu'il attend vraiment quelqu'un pour une relation durable.

Quelle compagne peut lui correspondre ?

Une femme qui a une certaine culture, car il va au cinéma, au musée… Il faut qu'elle soit ouverte sur le monde, qu'elle s'intéresse à plein de chose. Qu'elle ait aussi une certaine maturité sur le plan sentimental, sur la vie en couple, qu'elle ne soit pas trop fleur bleue. Une femme active et indépendante en somme, qui ne travaillera pas forcément avec lui.

Qu'a-t-il à offrir ?

Son coté rassurant et protecteur. C'est un mec sur qui on peut compter, il ne s'engage pas à la légère. Il a très envie à retomber amoureux. D'ailleurs dans son village, beaucoup sont amoureuses de lui… Mais il faut arriver à l'étonner, à l'interpeller.

Que va-t-il se passer après la diffusion de ce premier épisode ?

Chacun recevra entre 500 et 1500 lettres !  Après la récolte du courrier, ils vont venir à Paris pour en sélectionner dix et rencontrer leurs auteurs pendant un long week-end. Après quoi, ils en choisiront deux qui viendront vivre dix jours à la ferme…

Propos recueillis par Loïc TORINO-GILLES

"L'amour est dans le pré", M6. Ce soir à 23 h 15.

Rediffusion dimanche à 16 h 30

30/01/2008

PEKIN EXPRESS : Djobi Djoba

"Vous aimez la musique espagnole ?", ont-elles lancées en introduisant le CD de "Djobi Djoba" dans l'autoradio de la camionnette de leur chauffeur. Christila et Delphine, les catalanes de Pékin express, ont poursuivi avec la même bonne humeur cette deuxième étape du jeu d'aventure.

Sept cent kilomètres de Tiradentes à Diamantina, au Brésil, sur la route des chercheurs d'or. Toujours piquantes, malgré une nuit à la belle étoile, dévorées par les moustiques. Un peu stressées tout de même, quand Christila pense qu'un de ses chauffeurs de fortune est "un trafiquant de drogue". Non, elles ne passeront pas la nuit au poste de police, ni zigouillées par leurs voyous.

Les deux infirmières à l'hôpital psychiatrique de Perpignan prendront ensuite… une ambulance et arriveront sixièmes. Elles sont donc encore en lice, avec les huit autres équipes. Térence et Olivia, les amoureux qui se bécottent tout les 100 mètres finissent premier. A noter, aucune élimination.

L.T.-G.

"Pékin express", M6. Hier soir

22/01/2008

Deux Perpignanaises dans Pékin Express

Christila et Delphine, infirmières à Perpignan, s’embarquent ce soir sur la route des Incas, pour la 3e et magique saison de Pékin Express

7e9879f10bd648d427a141664348fad6.jpgPékin Express est devenu un nom générique. Car pour sa troisième saison, le jeu d’aventure de M6 se déroule sur la route des Incas, de Rio de Janeiro à Lima. En 45 jours, les dix équipes vont traverser l’Amérique du Sud et parcourir les 8 000 km qui séparent l’océan atlantique de l’océan pacifique.
Le voyage débute dans la plus belle baie du monde, sous les bras du Christ rédempteur. Les plus valeureux rejoindront ensuite les mines du Diamantina, passeront par le marécage du Pantanal, s’aventureront dans le plus vaste désert de sel au monde, grimperont jusqu’à La Paz, plus haute capitale du planisphère, feront une escale sur les rives du lac Titicaca, avant d’atteindre la cité Machu Picchu, au Pérou.
Les règles du jeu restent inchangées : les 20 candidats disposent d’un euro par jour pour se nourrir (interdiction de payer un logement ou un transport). Un couple sera éliminé à la fin de chaque étape et les vainqueurs pourront empocher jusqu’à 100 000 €.
Deux baroudeuses nous intéressent plus particulièrement. Il s’agit de Christila et Delphine, 28 et 26 ans, qui habitent et travaillent à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. « Nous sommes infirmières dans un hôpital psychiatrique, expliquent ces pétillantes brunes qui vont vous faire craquer. Mais nous sommes surtout des meilleures amies. »
Christila se présente comme impulsive et optimiste. Delphine, comme peureuse mais battante. « A l’hôpital, reprennent-elles, on s’occupe des autres. Nous avons envie de vivre quelque chose pour nous. Ensemble, on pourrait soulever des montagnes, nous sommes vachement positives dans la vie ».
Vous le découvrirez ce soir, les deux jeunes filles se débrouillent plutôt bien. Elles se chamaillent un peu (« Marche plus vite ! »), mais leur sourire réussit toujours à séduire les populations locales. Encore plus quand elles dansent une samba enfiévrée…
Attachantes aussi, Maïté et Cynthia, belle-mère et belle-fille basques, volontaires et complices, qui vont se révéler redoutables. En course aussi, Yasmin et Harold, les culottés époux belges, ainsi que Jean-Pierre et Joël, qui ne se connaissaient pas avant leur arrivée à Rio.
Première étape ce soir, 372 km de Rio à Tiradentes. Démarrage par une course poursuite très physique, surtout lorsque l’on porte un sac de 15 kilos sur son dos ! C’est aussi ce qui contribue au charme de Pékin Express.

Loïc TORINO-GILLES

"Pékin Express", M6. 20 h 50

12/01/2008

Les stars se dépassent pour la bonne cause...

Omar et Fred faisant une cascade en voiture ; Amel Bent une chorégraphie à rollers (sans jamais avoir fait de patin à roulettes) ; PPDA se livrant à un exercice de haute voltige, sanglé par des élastiques ; Patricia Kaas dans une danse sensuelle avec les filles du Crazy Horse...

Ce soir, les stars de dépassent pour Ela, l'association européenne contre les leucodystrophie. Ça tombe bien, c'est justement le titre de l'émission proposée par TF1, animée en direct par Benjamin Castaldi et Jean-Pierre Foucault. Zinédine Zidane, parrain de l'association, se livrera également à un défi complètement fou : un saut en chute libre !

L'année dernière, ce programme caritatif avait permis de récolter 1,4 million d'euros. Le succès fut tel, que "ce sont à présent les artistes qui nous sollicitent", explique Benjamin Castaldi. Les téléspectateurs pourront faire un don par téléphone "et c'est peut-être Claire Chazal qui répondra..."

L.T.-G.

"Les stars se dépassent pour Ela", TF1. Ce soir à 20 h 50. - Un don au 39 45 ou sur internet : www.ela-asso.com

 

11/01/2008

Next in France

Cocorico, ou presque ! La version française de Next, dont certains épisodes ont été tournés à Montpellier, débarque. Ça va défriser nos "djeuns" qui raffolent de ce programme de téléréalité. Petit rappel du principe hautement intellectuel : à l’instar du speed dating - un rendez-vous entre deux célibataires en sept minutes maxi -, Next propose à un garçon ou une fille de rencontrer cinq candidats (il existe une déclinaison gay et lesbienne).

Les prétendants attendent plus ou moins sagement dans un bus, avant d'être passé à la moulinette par le célibataire. Et ça peut aller très vite : un simple regard suffit quelquefois pour se faire zapper… Mais une minute passée avec le célibataire rapporte 1€, d’où des stratagèmes pour résister le plus longtemps possible.

"Marre des rendez-vous qui s’éternisent, quand un prétendant n’est pas compatible, dites simplement "Next" et passez au suivant…". A voir au second degré.

L.T.-G.

"Next Made in France", Virgin 17. 20 h 30

02/01/2008

Si blondes...

Et si on commençait l'année avec Paris Hilton et Nicole Richie, ces pauvres gosses de riches, superficielles, légères et surtout complètement paumées au fin fond de l'Amérique profonde ! Nos starlettes préférées entament ce soir sur Virgin 17 (ex Europe 2 TV sur la TNT), la cinquième et ultime saison de The simple life.

En résumé, une vie aux antipodes de ce que vivent l’héritière de l’hôtelier Hilton et la fille adoptive du chanteur de Say You Say Me : pas de majordomes, pas de chauffeurs, pas de champagne… horreur ! Et en plus il faut travailler...

Pour ce cinquième volet, les blondinettes, qui vivent dans un camp au cœur des montagnes du sud de la Californie, doivent aider des personnes désireuses de perdre du poids.

L'audience s'est un peu écornée depuis que Paris, qui a pris goût à cette "normalité", a testé sur décision de justice et sans caméras, la prison de Lynwood pour avoir conduit malgré un retrait de permis…

L.T.-G.

"The simple life", Virgin 17. 20 h 30