Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/04/2009

La télé selon AB productions

AB_logo.jpgA comme artiste, B comme business… A et B comme Azoulay et Berda… mais surtout comme AB productions. Oui, nous parlons bien des créateurs et producteurs du Club Dorothée, de Salut les musclés, de Premiers baisers et d'Hélène et les garçons, sitcom à la française vendue et adaptée à travers le monde.

Jean-Luc Azoulay et Claude Berdra se rencontrent à la fac, à la fin des années soixante-dix. Ils rêvent de produirent des disques et montent, avec "25 000 F", une société qui va finalement se tourner vers la télévision. Dorothée et ses émissions jeunesses seront la figure de proue de ce tandem de choc aussi décrié que jalousé.

Près de trois ans après avoir été tourné, Planète diffuse ce soir le passionnant documentaire d'Isabelle Wan Hoi. La journaliste a rencontré les principaux acteurs de ce groupe qui a fait les beaux jours de TF1 dans les années 90 (50% de la production audiovisuelle française à l'époque). Lâché du jour au lendemain par la Une, AB va se lancer dans la télévision par satellite. Un échec qui se soldera par le licencient de 1500 employés et… un incendie... 

Pourtant le groupe AB n'est pas mort ! Même s'il conserve une image ringarde. Il a réussi à s'imposer sur la TNT gratuite, avec NT1 et TMC (à parité avec TF1). Mais a finalement abandonné la diffusion d'AB1 sur la TNT payante, faute de rentabilité.

Plus insolite, c'est lui qui détient les droits de... Friends ! Cette série "ressemble à Hélène et les garçons", ironise Berda, qui a tout de même mis trois ans à la vendre sur une chaîne de télé.

AB, une histoire romanesque que les deux compères, aujourd'hui professionnellement séparés, n'auraient pas osé imaginer.

Loïc TORINO-GILLES

La télé par AB, ce soir à 20h40 sur Planète (inédit)

25/03/2008

Fever !

Avec l'éclat d'une boule à facettes, Amanda Lear nous contait hier sur France 3, la folle histoire du disco. Et nous rappelait que ce phénomène musical planétaire est né au milieu des années soixante-dix. A un moment où la France était triste, n'avait pas de pétrole mais heureusement des idées… Comme celle de recruter, à New York, les membres du groupe Village People qui vendront des millions de 45 tours de YMCA.

Alors on pouvait railler un peu ces looks à paillettes (que Madonna et Mika ressuscitent de nos jours), mais impossible de réfréner cette folle envie de se dandiner sur les tubes de Dalida, Abba, Patrick Juvet, Cerrone, Patrick Hernandez, Sheila, Boney M, Donna Summer, Claude François ou encore Cool and the Gang…

Le disco, un courant synonyme de joie et d'excentricité, auquel va rendre hommage Fabien Onteniente (le 2 avril au cinéma avec Dubosc), trente après une certaine Fièvre du samedi soir.

L.T.-G.

"La folle histoire du disco", hier sur France 3.
Rediffusion cette nuit à 2 h 30

19/03/2008

Tortue Ninja

Alors que les auditions de Nouvelle star se poursuivent (20 h 50), c’est une des étoiles les plus emblématiques de l’émission qui brillera juste après, avec la rediffusion d’un documentaire intimiste réalisé en 2006. L’histoire du gringalet Christophe, que la volubile Marianne James surnomma "la tortue", en rapport avec sa démarche voûtée qui lui donnait l’air d’un pantin désarticulé. Le jeune homme s’est peu à peu fait un nom - Willem - en sortant de sa carapace. Swing, blues, variété calibrée… ce touche-à-tout est aussi souple et à l’aise qu’un Ninja. On le découvre pendant l’enregistrement de son - très bon - premier album (Inventaire), avec Zazie, Valérie Lemercier, Bertrand Burgalat ou encore Philippe Katerine.

L.T.-G.

"Une tortue nommée Christophe Willem", M6. 22 h 50

16/03/2008

Une balle, un juif

On croyait tout savoir des atrocités de la Seconde guerre mondiale. Il existait pourtant un pan sombre et secret des dérives de la déportation. Des exécutions par millions (1,8 pour être précis), dans l'ex-Union Soviétique, cordonnées par des commandos de SS. Des assassinats au coup de fusil : "une balle, un juif". Quand cette folie dévastatrice ne choisissait pas d'enterrer les victimes vivantes.

Ce massacre a pu être révélé grâce à l'opiniâtreté d'un prêtre français, le père Patrick Desbois. L'homme d'église s'est battu pendant sept ans pour mettre à jour ce drame masqué par le rideau de fer.

Si vous avez raté la spéciale Pièces à conviction consacrée à cette "Shoah par balles", France 5 la rediffuse ce soir.

Un récit pour que les mémoires n'oublient jamais, suivi par un poignant débat avec Simone Veil. Belle initiative du service public, de proposer des programmes durs mais nécessaires en prime time.

L.T.-G.

"Shoah par balles", France 5. 20 h 40

28/02/2008

"Ben Laden arrêté !"

"Nous interrompons l’antenne pour une édition spéciale : Ben Laden vient d’être arrêté." Tout sera vrai ce soir. Sauf l’info principale, "qui n’est pas encore arrivée, prévient Bruce Toussaint, le présentateur de la Matinale (Canal +).

Avec Breaking News (pour les Anglo-saxons "casser l’antenne", comprenez stopper les programmes), le journaliste propose un vrai-faux journal télévisé, à l’instar du canular de la RTBF annonçant fin 2006, la scission de la Belgique.

Des envoyés spéciaux (à Kaboul, Islamadad et New York) commenteront cette information au fur et à mesure qu’elle se confirme et suscite des réactions. Tandis que des intervenants de renom (le géopolitologue Frédéric Encel, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Philippe Val, Anne Giudicelli, spécialiste du monde arabe…) livreront de savantes analyses sur le plateau.

Créé pour "alerter et faire comprendre les enjeux d’un sujet fictif mais plausible", Breaking News, que nous avons visionné, est criant de vérité. Prémonitoire ?

L.T.-G.

"Breaking News", Jimmy (satellite). 22 h 30

23/02/2008

Au secours, le rôti brûle !

Cette émission culinaire tranche vraiment avec toutes les autres.  Les téléspectateurs (aujourd’hui c’est Audrey, capable de faire brûler des plats surgelés !), font appel à Sophie Dudemaine (auteur des Cakes de Sophie, succès de librairie, et récemment Des hachés gourmands), pour leur permettre de réaliser des recettes tellement simples qu’on ne peut pas les rater. Sophie prend donc possession de votre cuisine mais attention : elle ne touche à rien ! C’est vous, et vous seul, qui préparez le repas. Bien sûr, la gastronome conseille, livre ses meilleures astuces, mais elle vous aiguille aussi pour créer une déco de table originale (comme du carrelage à la place d’assiettes). On adore !

L.T.-G.

"Allô Sophie", TF1. 11 h15.

Livre "Les hachés gourmands de Sophie" éd. Minerva 25 €

22/02/2008

Flash back sur Rapido

Rap, Rap... Rapido ! : personne n'a oublié ce jingle né en 1987, ni le débit de paroles d'un certain Antoine De Caunes. Arrêtée cinq ans plus tard, cette émission musicale est devenue culte en deux cents numéros. Flash back ce soir, sur le best of diffusé en avril 2007 à l'occasion des vingt ans de sa création.

Retour sur ce gratin gratiné du show biz avec le même animateur et le même décor pourri. Des Pink Floyd sur la Place Rouge, aux Rolling Stones à Prague, en passant par le camouflet d'Iggy Pop face à la censure américaine, le premier magnéto s'attarde sur les phénomènes politiques vus par les rockers. Ensuite se succèdent une nuée d'images passionnantes qui vont des années sida, au festival des travestis Wigstock, de l'émergence du rap qui ne devait durer qu'une saison aux amazones (Madonna la salope féministe), Manu Chao, Lio, Indochine, Niagara, Vanessa Paradis... Jusqu'à Paul MacCartney gratouillant happy birthday à notre Antoine De Caunes ému...

Rapido, c'est (hélas) passé trop vite.

L.T.-G.

"Les années Rapido", Canal + décalé. 23 h 40

21/02/2008

Ovnis télévisuels

"Mon esprit plane au-dessus de moi et va cueillir des idées dans une grande forêt". Cette phrase de Francis Lalanne donne le ton de cette soirée spéciale où l'on peut revoir les perles les plus déjantées de pipoles-extra-terrestres. Au menu, la Baronne de la Ferme célébrités se faisant pincer les fesses par une autruche, Danièle Evenou écrivant du Beaumarchais dans ses chaussures, Malaury Nataf faisant la poule, Edouard Baer nu sous son imper, Geneviève de Fonteney se soulageant dans un saut à champagne, ou encore Fabrice Lucchini dans un délire télévisuel dont il a le secret.

L'animation est confiée à Philippe Candelero, sympathique mais mauvais comédien, qui est malgré lui l'ovni de ce programme. Surréaliste mais marrant.

L.T.-G.

"Ces people venus d'ailleurs", Comédie !. 20 h 45

20/02/2008

Les Champs côté coulisses

Difficile de ne pas aimer Des Racines & des Ailes qui, pour ce nouveau numéro, s’installe dans le lumineux Petit Palais, tout juste rouvert après cinq ans de travaux. Un lieu idéalement situé pour conter le merveilleux des Champs-Élysées, la plus célèbre avenue du monde. C’est au sommet de l’Arc de Triomphe que l’histoire de cette perspective royale illumine nos yeux. Hier allée forestière, aujourd’hui vitrine de tout un pays… On pénètre exceptionnelle- ment dans l’ancien hôtel particulier de la comtesse Païva, courtisane sulfureuse qui fit ouvrir une carrière pour bâtir un immense escalier en onyx blanc. On jette ensuite, depuis l’hôtel de la Marine, un œil sur la place de la Concorde. La soirée est passionnante.

L.T.-G.

"Des Racines & des Ailes : de l’étoile à la Concorde", F3. 20 h 50

19/02/2008

Histoire belge

En décembre 2006, les journalistes de la RTBF annonçaient en direct à la télévision la sécession de la Flandre. Ce canular qui sema la panique dans tout le royaume, trouve depuis sept mois un écho largement plus retentissant. Car la Belgique traverse une crise politique sans précédent et la mésentente des partis wallons et flamands à former un gouvernement, menace aujourd'hui l'unité nationale.

Dans sa Thema, Arte s'interroge ce soir sur l'hypothétique fin de cet Etat né en 1830. En donnant notamment la parole, en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, à des "Belges qui veulent rester belges", comme l'assurent de nombreux sondages. Comment en est-on arrivé là ? L'éclatement est-il inéluctable ? Des questions auxquelles répondront, sans doute avec passion, les politologues flamands et wallons, artistes et autres personnalités, invités à débattre en fin de soirée.

Autant de clefs pour mieux comprendre cette histoire belge qui ne fait pas rire grand monde.

L.T.-G.

"La fin de la Belgique ?", Arte. 21 h