Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/02/2008

Ces Français qui ont résisté à Hitler

C’est en signant un documentaire dans une cité sensible de l’Oise (dans la collection Chroniques de la violence ordinaire, sur France 2), que Christophe Nick a entamé ses recherches sur la Résistance. Pour les jeunes de Creil avec lesquels il avait passé la nuit à discuter : "Dès que les Allemands débarquent, tout le monde se couche".

"En en parlant autour de moi, se désole Christophe Nick, j’ai réalisé que c’était l’héritage sur l’Occupation que nous ont légué les années 1970". Français attentistes, résistants de la dernière heure… "Ces clichés font aujourd’hui des dégâts, parce qu’ils nourrissent le sentiment que notre société n’en vaut pas la peine".

Le résultat de son travail, "sous le haut patronage de Simone Veil", précise France Télévisions, donne deux docu-fictions mêlant images d’archives et reconstitutions (dès ce soir sur France 2), et quatre documentaires pour France 5, avec l’intervention de grands historiens (dont Jean-Pierre Azéma, Pierre Laborie, Jacques Sémelin…).

Ce soir, le premier volet s’attache à l’apparition progressive de la Résistance. Le second (à voir demain), met en lumière les agissements d’associations caritatives (regroupées à Nîmes), qui se réunissent à partir de novembre 1940 pour venir en aide à la population juive.

La force de ce travail est son regard inédit : le héros est le mouvement lui même.

L.T.-G.

"La Résistance" ce soir et demain sur France 2 (20 h 50).

A lire le n° 37 du magazine "Les collections de l’histoire", consacré à ceux qui ont résisté à Hitler (6,80 €).

Mimie décomplexée

Les scénaristes de l’épisode "Paris-Broadway" ont sans doute été séduits par les prestations enlevées de Mimie Mathy aux Enfoirés. Car ils exploitent (enfin) les facettes de l’ange préféré des Français et la transforment en véritable meneuse de revue. Pour venir en aide à Olympe - l’héroïne du jour -, Mimie va danser et chanter dans une comédie musicale hurlante de vérité. Ce sera d’ailleurs un des meilleurs moments de cette aventure, l’intrigue étant gentillette, comme à l’accoutumée. Olympe, qui perd tous ses moyens au moment de passer les castings, va donc recevoir une magistrale leçon de confiance en soi. Décomplexée par une Mimie qui n’a vraiment peur de rien. Et surtout pas du ridicule.

L.T.-G.

"Joséphine, ange gardien : Paris-Broadway", TF1. 20 h 50

17/02/2008

Quentin "Ma victoire de Star Ac' pour maman"

ENTRETIEN Le Varois a remporté vendredi la 7e Star Ac’, devant 6,1 millions de téléspectateurs. Deux de moins qu’en 2007. Il va enregistrer un album et toucher 1 million d’€

e22d8a4464062fb302ded2711995d6f3.jpg

A quoi avez-vous pensé au moment de l’annonce de votre victoire ? On vous a vu livide.

J'ai pensé à ma mère, parce que c'est un peu grâce à elle si j'ai réussi. On était loin de rouler sur l'or, mais je n'ai jamais manqué de rien. C'est à elle que je dédie mon prix, et aussi à Grégory (Lemarchal, ndlr).

Qu'allez-vous faire de votre million d'euros ?

Je vais l'épargner et commencer une nouvelle aventure. Un million, c'est démesuré pour moi, c'est presque trop (rires)… Je prends en compte l'ampleur de cette somme, j'espère ne pas faire de bêtises et rester sur terre.

Vous connaissez déjà la couleur de votre futur album ?

Je ne sais pas encore exactement. Sans doute un mélange de ce qui me fait rêver : le blues, la variété et l'électro. Je suis auteur et compositeur, donc je veux m'investir le plus possible, tout est restant ouvert aux propositions. J'ai déjà quelques titres écrits… une petite cinquantaine !

D'aucuns vous reprochent d'en faire trop…

J'assume totalement et je n'ai pas l'impression d'en faire trop. Je suis peut-être hypersensible, je suis comme ça et je ne changerai pas. On m'aime ou on m'aime pas. Si j'avais joué un rôle pendant quatre mois, avouez que ce serait une vraie performance ! Cela voudrait dire je peux me reconvertir dans le cinéma, ou me présenter à l’Actor studio.

Et sur votre côté calculateur ?

Il y a une différence profonde entre calculer et réfléchir avant de parler. Ces critiques m’ont blessé. Maintenant ça ne m'atteint plus car je sais au fond de moi que je suis l'inverse de cela.

Qu'avez-vous envie de faire à présent ?

Je suis encore dans mon rêve… C'est un peu bizarre, mais j'ai envie de travailler. J'ai hâte de retrouver mon ordinateur et de continuer les sons que j'avais commencé à créer avant la Star Ac'. Je compte également profiter un peu de ma famille, car c'est la plus belle des forces.

Soulagé que ça se termine ?

Soulagé et aussi nostalgique. Je suis fatigué, c'est vrai, mais j'ai eu la chance de chanter devant des millions de téléspectateurs. Et avec des grands noms de la chanson. Si c'est le prix à payer, j'achète !

Votre meilleur souvenir ?

Quand nous sommes allés rencontrer des enfants malades, dont la petite Maeva, dans un hôpital. Je n'imaginais pas que j'allais autant recevoir. Je me suis pris une grosse claque !

A Paris, propos recueillis par Loïc TORINO-GILLES

16/02/2008

A Quentin la septième Star Ac'

25fb68333d93edb66b516625862bc294.jpgIl avait face à lui Mathieu, un candidat sauvé six fois par le public. Mais c'est finalement Quentin, le jeune Varois de 20 ans, qui a remporté, hier soir en direct sur TF1, la septième Star Académie avec 52,6 % des voix. Il mettait ainsi un terme à quatre mois d'aventure partagée entre le Château de Dammarie-les-Lys et les studios de la Plaine Saint-Denis. Son interview est à lire demain dans Midi Libre et sur ce blog.

L.T.-G. Photo TF1

Cyril Lignac mis au défi

Virginie et Magali vont donner du fil à retordre à Cyril Lignac. Déjà, en lui imposant une liste de courses plutôt originale et un budget serré (20 €). Ensuite, en le malmenant et le raillant avec malice. Car les demoiselles, toutes deux vendeuses de fruits et légumes, ne sont pas novices en cuisine. Elles connaissent souvent les trucs et astuces du chef préféré des ménagères de la Six. Au pétillant Cyril - qui va en perdre un peu son latin -, de concocter un plat et un dessert avec des châtaignes, du cabillaud, des tranches de lard, du beurre, des pommes, une pâte à tarte et des bonbons au caramel… On ne vous en dit pas plus sur le résultat (rassurez-vous, il est délicieux), ni sur ce rendez-vous gourmand et inventif.

L.T.-G.

"Chef, la recette !", M6. 12 h 30

15/02/2008

L'amour selon les Simpson

Saint Valentin prolongée avec Philippe Peythieu et Véronique Augereau, voix françaises d’Homer et Marge Simpson. Ce couple à la vie et à la scène, double la série depuis 17 ans. Ils sont ce soir en chair et en os sur W9 (23 h 20), pour présenter une sélection d’épisodes qui parlent d’amour. Et fêter la sortie en DVD de l’adaptation tournée pour le cinéma.

Ouverture

Tolérance et ouverture. Telle est la réussite de la longévité des couples mixtes ; environ 1 mariage sur 6 en France. C’est en tout cas ce qui ressort du documentaire proposé ce soir : entretiens croisés avec quatre couples et questions posées sur la double appartenance, la double culture, la double religion ou la transmission.

Le cas de Mariama et Dominique interpelle. Mariés depuis trente ans, ils ont élevé dans "la double foi" leur fils Ibrahima. S’il porte un prénom musulman, cet ingénieur (qui, pour la petite anecdote, a épousé une juive), a choisi d’être… chrétien. Pourtant sa maman regrette de lui avoir donné un "prénom discriminatoire". Car Ibrahima, un "Bac + 7" en poche, est au chômage. Il espère décrocher depuis 4 ans son premier emploi ! Fait presque ordinaire d’une vie qui l’est un peu moins…

Le couple mixte permet en tout cas d’analyser les facteurs d’intégration ou de désintégration à notre société. Il est ce lieu dans lequel il est indispensable d’"apprivoiser les cultures et les religions". De s’ouvrir.

L.T.-G.

"Couple mixte", France 3. 23 h 25

14/02/2008

Amour à mort

Evidemment, diffuser Ghost un soir de Saint Valentin, est une excellente idée. Et c’est une chaîne de la TNT, qui l’a eu. Comment oublier ce film d’amour par excellence ? Et sa torride scène de poterie, quand les mains de Demi Moore et de Patrick Swayze s’entrelacent dans l’argile ? De l’amour avec un grand A, sensuel, complice… Sans un mot de trop, sans une engueulade pour une paire de chaussettes qui traîne.

Juste cette sensualité enivrante qui câline le spectateur et le berce par une bande originale sur laquelle on se love encore.

Célibataires, endurcis ou pas, rassurez-vous ! Il y a d’autres raisons de regarder Ghost. Déjà, Swayze le beau gosse, dont le corps parfait pourrait vous énerver, meurt rapidement. Une fois les mièvreries passées, s’installe une enquête réellement bien ficelée, conduite par une Whoopi Goldberg en diseuse de bonne aventure excentrique, qui laisse entrevoir le personnage de bonne sœur qui la rendra célèbre deux ans plus tard dans Sister Act. L’amour peut-il durer au-delà de la mort ? Croyons-le.

L.T.-G.

"Ghost", TMC. 20 h 45

13/02/2008

Suspense sur Pékin express

Quel taquin ce Stéphane Rotenberg ! Pas très sympa de faire croire à Yasmin et Harold qu’ils étaient éliminés. Suspense a son comble donc, jusqu’à la fin de la 4e étape de Pékin express, hier soir sur M6. On a pu découvrir le parcours sinueux entre Rio Verde et Campo Grande, à l’issue duquel Christila et Delphine, les infirmières de Perpignan, se sont classées avant-dernières.

Preuve que les jours se suivent et ne se ressemblent pas, Jean-Pierre et Joël, derniers il y a quelques semaines, ont remporté l’épreuve et l’immunité ! Après le Far West brésilien, les candidats devront traverser mardi prochain, le plus grand marécage du monde et se familiariser avec les caïmans, anacondas et piranhas qui le peuplent. Horreur !

L.T.-G.

"Pékin express", M6. Hier

12/02/2008

Partager

Cinq inconnus habitant la même région s’invitent à dîner à tour de rôle pendant une semaine. A la clef, le titre de meilleur hôte et un chèque de 1000 €.

Adapté d’un concept anglais, Un dîner presque parfait, a démarré hier. Cette première série, qui s’est tournée en juillet à Lyon, permet de découvrir Victor, Jean-Louis, Grégory, Muriel et Fernande. Ils ont entre 26 et 70 ans et vont mettre les petits plats dans les grands pour faire pétiller les papilles de leurs invités. Car ces derniers attribuent trois notes à la fin de la soirée : pour la cuisine, l’ambiance et la décoration.

Jean-Louis, un peu brut de décoffrage, s’est lancé hier. Misant sur "la simplicité", il a tout juste obtenu la moyenne. Et ses collections de lampes à huile et de taille-crayons, n’ont pas pesé lourd dans la balance ! Changement de table et d’ambiance ce soir avec Victor, négociant en vin de 26 ans et adepte de "cuisine nouvelle".

Plus que le gain, on sent que les participants prennent beaucoup de plaisir à mitonner leurs petits plats. C’est communicatif.

L.T.-G.

"Un dîner presque parfait", M6. Lundi-vendredi à 18 h