Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/12/2007

Jeunesse désenchantée

C’est la série qui cartonne outre-Manche. Skins dépeint la vie dissolue de lycéens en errance dans un Bristol diapré. Une errance psychologique, commune à cet âge, quand les tourments s’abattent telles des désillusions sur ces futurs adultes désemparés. Tony, Cassie, Jal, Chris, Sid et les autres s’emmurent dans l’anorexie, les conflits avec les parents, un besoin presque vital d’émancipation, la découverte de l’homosexualité, du racisme… Avec comme moteur, cette approche animale de la sexualité.
Oubliez toutes les sitcoms qui évoquaient jusqu’alors l’adolescence. Pas de rendez-vous à la cafétéria pour pleurnicher sur des émois de pacotilles et disserter sur le dernier verni à ongle à la mode, comme du temps de Premiers baisers, d'Hélène et les garçons ou récemment de Cœur océan. Ici les jeunes sont désœuvrés, se défoncent, s’alcoolisent et vivent mal la frustration. Skins, que Canal+ diffuse chaque jeudi, est une fable trash et actuelle, qui en dit long aussi sur la façon d’éduquer de certains parents.

Dérangeant, brillant, culte.

L.T.-G.

"Skins", Canal +. Chaque jeudi à 22 h 15