Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2007

INTERVIEW : Henry Dunant ou la compassion

ENTRETIEN France 2 diffuse ce soir à 20 h 50, "Du rouge sur la croix", le parcours du fondateur de la Croix-Rouge. Rencontre avec Dominique Othenin- Girard, le réalisateur

medium_f-dunant.jpgThomas Jouannet (Dunant), dirigé par Dominique Othenin-Girard. F2

Qu'est-ce qui a motivé votre envie de faire un film sur Henry Dunant, fondateur de la Croix-Rouge ?

J'ai eu cette idée dès 1983, quand est paru Un souvenir de Solférino. J'ai tenté de faire quelque chose de cette histoire extraordinaire, mais ça n'a pas abouti. En 2004, quand la Télé Suisse Romande a souhaité développer ce projet, le co producteur Pierre Berthet, qui connaissait mon intérêt pour le sujet, m'a contacté.

Qu'est-ce qui vous a touché ?

Réaliser que quelqu'un souffre, se dire que cette personne est mon frère, ma soeur, que je ne peux pas être heureux tant qu'il souffre. Alors je vais faire quelque chose pour lui... Derrière ce film de divertissement, c'est ce message de compassion que j'ai voulu faire passer.

 

Dunant souffre ?

Et il se bat. Il a la foi en essayant de créer quelque chose pour autrui. Cet homme qui s'est transformé, aide le monde à souffrir moins.

 

Le budget de ce téléfilm a imposé une coproduction ?

Ce film est coproduit par la France, la Suisse, l'Autriche et l'Algérie. Nous avons tourné 29 jours, fin 2005, en Autriche, en Algérie et en Suisse. Trois tournages assez différents, en plusieurs langues avec plusieurs cultures. Ce qui a apporté des enrichissements.

 

Co écrire le scénario vous tenait à coeur ?

Très. J'ai appris le métier de metteur en scène mais je suis aussi auteur. La base du scénario était déjà forte. Mais le sentiment de la compassion n'apparaissait pas. Ni ce combat, cette opposition à laquelle Henry Dunant va être confronté.

 

Quelle était votre ambition ?

Mon angoisse était de faire un film du XIXe siècle gnangnan, avec des gens en costumes auxquels on ne peut pas s'identifier. Je voulais que ce soit contemporain, car ce message me paraît intemporel. Aider quelqu'un, ça n'a pas de date, pas de mode. J'espérais que le message puisse passer à travers le divertissement et le raconter d'une manière accessible aux autres. Pour peut-être inciter quelqu'un à prendre l'exemple de Dunant pour en faire quelque chose dans sa vie.

 

Thomas Jouannet dans le rôle principal s'est vite imposé ?

Quand il est arrivé, ça a été une évidence. Je souhaitais un homme lumineux et Thomas était la personne la plus positive pour cela. Il a sorti des choses très intimes.

 

Vous dirigez beaucoup les comédiens ?

Je fais un grand travail en amont du tournage : répétitions, lectures... Je suis présent à chaque étape. Je pose des questions aux acteurs, j'essaie de les écouter pour savoir ce qu'ils peuvent m'apporter. Et là le scénario s'enrichit avec la personnalité de chacun. Pendant le tournage, on courait dans la même direction, c'était formidable.

 

La prochaine étape pour vous ?

Un film noir. Je travaille sur l'histoire d'un infiltré qui suit les traces du blanchiment d'argent dans les banques suisses.

Propos recueillis par Loïc TORINO-GILLES

Croix-Rouge

Assez convaincant, Thomas Jouannet dans le rôle d'Henry Dunant, l'orgueilleux et humaniste fondateur de la Croix-Rouge. Un homme de conviction, dont le parcours est brillamment conté par Dominique Othenin-Girard. Conté, car les raisons de l'affrontement des armées franco-sardes et autrichienne, dans la Lombardie du XIXe, restent en arrière plan.
Le téléfilm s'attarde sur les horreurs de cette guerre ; sur ces corps déchiquetés et trimbalés dans un hôpital de fortune. L'arrivée de Dunant à Solférino changera sa vie et celle de l'humanité.
Ce parcours du combattant, pour convaincre les Etats d'autoriser la création d'une société de secours qui soigne les blessés sans se préoccuper de leurs nationalités, est mis en évidence.
Dix ans d'une croisade ardue qui lui vaudra de recevoir, en 1901, le 1er Nobel de la Paix. Une fable sur la passion d'un homme en avance sur son temps.

L.T.-G.

France 2 "Du rouge sur la croix" - 27 02 2007