Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/02/2008

Quentin "Ma victoire de Star Ac' pour maman"

ENTRETIEN Le Varois a remporté vendredi la 7e Star Ac’, devant 6,1 millions de téléspectateurs. Deux de moins qu’en 2007. Il va enregistrer un album et toucher 1 million d’€

e22d8a4464062fb302ded2711995d6f3.jpg

A quoi avez-vous pensé au moment de l’annonce de votre victoire ? On vous a vu livide.

J'ai pensé à ma mère, parce que c'est un peu grâce à elle si j'ai réussi. On était loin de rouler sur l'or, mais je n'ai jamais manqué de rien. C'est à elle que je dédie mon prix, et aussi à Grégory (Lemarchal, ndlr).

Qu'allez-vous faire de votre million d'euros ?

Je vais l'épargner et commencer une nouvelle aventure. Un million, c'est démesuré pour moi, c'est presque trop (rires)… Je prends en compte l'ampleur de cette somme, j'espère ne pas faire de bêtises et rester sur terre.

Vous connaissez déjà la couleur de votre futur album ?

Je ne sais pas encore exactement. Sans doute un mélange de ce qui me fait rêver : le blues, la variété et l'électro. Je suis auteur et compositeur, donc je veux m'investir le plus possible, tout est restant ouvert aux propositions. J'ai déjà quelques titres écrits… une petite cinquantaine !

D'aucuns vous reprochent d'en faire trop…

J'assume totalement et je n'ai pas l'impression d'en faire trop. Je suis peut-être hypersensible, je suis comme ça et je ne changerai pas. On m'aime ou on m'aime pas. Si j'avais joué un rôle pendant quatre mois, avouez que ce serait une vraie performance ! Cela voudrait dire je peux me reconvertir dans le cinéma, ou me présenter à l’Actor studio.

Et sur votre côté calculateur ?

Il y a une différence profonde entre calculer et réfléchir avant de parler. Ces critiques m’ont blessé. Maintenant ça ne m'atteint plus car je sais au fond de moi que je suis l'inverse de cela.

Qu'avez-vous envie de faire à présent ?

Je suis encore dans mon rêve… C'est un peu bizarre, mais j'ai envie de travailler. J'ai hâte de retrouver mon ordinateur et de continuer les sons que j'avais commencé à créer avant la Star Ac'. Je compte également profiter un peu de ma famille, car c'est la plus belle des forces.

Soulagé que ça se termine ?

Soulagé et aussi nostalgique. Je suis fatigué, c'est vrai, mais j'ai eu la chance de chanter devant des millions de téléspectateurs. Et avec des grands noms de la chanson. Si c'est le prix à payer, j'achète !

Votre meilleur souvenir ?

Quand nous sommes allés rencontrer des enfants malades, dont la petite Maeva, dans un hôpital. Je n'imaginais pas que j'allais autant recevoir. Je me suis pris une grosse claque !

A Paris, propos recueillis par Loïc TORINO-GILLES