Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/12/2008

Les cadeaux de saint Nicolas

Début décembre, le passage de saint Nicolas n'a pas ravi tout le monde. Nonce Paolini, patron d'une petite PME (TF1*), n'a apprécié que très moyennement le "cadeau" du chef de l'état à destination de France Télévisions : 450 millions d'euros par an pendant trois ans, en contrepartie de la suppression de la publicité sur son antenne. "Aucun manager dans le monde n'a cette chance : connaître ses recettes pour les trois ans qui viennent", a fustigé le dirigeant de la Une sur RTL.

A croire que notre homme a oublié que cette idée n'est pas descendue du ciel, comme par enchantement, avec des jouets par milliers. Fin 2007, un livre blanc préconisant notamment la fin des écrans publicitaires sur l'audiovisuel public avait été remis à quelques personnalités du monde politique par… TF1. Il a trouvé un écho favorable auprès de saint Sarko, qui s'en est très largement inspiré pour réformer le paquebot dont l'état est l'actionnaire principal.

Alors pourquoi une telle agitation ? Les recettes de la réclame ne devraient-elles pas logiquement se reporter sur TF1 et M6 ? Pas sûr. Ce qui était vrai hier, ne le sera pas forcément demain. Le marché de la pub est morose. Un quart de baisse rien que sur France Télévisions cette année. "Et ces 25% ne se sont pas reportés sur TF1 ou M6", argumente Nonce Paolini. La plus grosse part de ce gâteau sera avalée par les chaînes de la TNT et le web, prédit même notre homme en colère.

Cerise, pour Patrick de Carolis : les chaînes généralistes devront s'acquitter d'une taxe (entre 1,5 et 3% du CA) pour compenser lesdites pertes. Un cadeau n'arrivant jamais seul, le président de France Télé a également reçu celui de faire appliquer une mesure qui n'est pas encore votée. A lui de bannir la pub dès le 5 janvier.

Farceur, saint Nicolas nous rappelle qu'en ces temps de fêtes calendales, les plus gros présents peuvent être empoisonnés. Bien mal acquis en somme… 

Loïc TORINO-GILLES

* Malgré une baisse de 4,6% par rapport à 2007, TF1 affiche un chiffre d'affaires de 1,88 milliard d'euros pour les trois premiers trimestres de 2008.

RETROUVEZ CETTE CHRONIQUE SUR http://www.bscnews.fr/