Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2007

Nouvelle star interview de Julien le Nîmois

"Juste faire de la musique" 

Candidat de Nouvelle star, Julien se confie sans langue de bois

medium_F-juju2.jpg

 

Quand on voit votre style, on vous imagine mal présenter le casting de Nouvelle star…

Avec mes deux groupes, Dig up Elvis et The Jean Dormesson's, je tourne dans les bars. L'idée, c'était de se faire remarquer. Quand j'ai passé le casting, je voulais juste jouer de l’ukulélé. J'ai beaucoup réfléchi avant d'accepter la suite, à Paris.

 

Donc si vous allez à la fin de l'aventure, vous ne sortirez pas un disque en solo ?

Non. Je n’ai pas envie d'un album solo. Je ne souhaite pas laisser tomber le travail avec les deux groupes et abandonner nos morceaux. Montrer ma gueule tout seul sur un album, pas question ! Je veux continuer à faire le type de musique que je faisais avant. Et puis, par rapport au niveau de Nouvelle star, je ne pense pas aller au bout de l'aventure.

C'est quel type de musique ?

Pour The Jean Dormesson's, c'est du rock-blues, façon road movie. Pour Dig up Elvis, c'est un rock un peu plus folk, proche des sixties.

 

Quelles sont vos influences ?

Jimmy Hendrix, Elvis Presley, Christophe, Jon Spencer Blues Explosion, Sonic Youth, The Velvet Underground, Nick Cave, Coluche… Assez loin de Gilbert Montagné et Serge Lama…

 

Vous n'avez pas peur d'avoir à chanter du Gilbert Montagné ?

Justement, le principe des Jean Dormesson's, c'est de réarranger façon rock-blues, des morceaux plutôt dance ou disco. Sur l'émission, il y a un orchestre. Donc si on me propose des chansons que je trouve "à chier" au départ, on peut les retravailler.

 

Qu'est ce que vous allez chanter ce soir ?

Je suis désolé mais je n'ai pas le droit d'en parler. Ça restera dans mon style, c'est un choix dont je suis très content. Heureusement, la production nous consulte de manière intelligente par rapport à nos univers musicaux.

 

Vous vous voyez aller en finale ?

Je me vois aller jusqu'au moment où les gens en auront marre de mes vannes à deux balles… Je n'ai aucun plan et aucune envie de séduire qui que ce soit. Je n'ai pas envie d'écraser tout le monde pour gagner. Je veux juste faire de la musique. Mais avoir quelqu'un qui s'occupe de nous et donne des conseils pour nos voix, c'est super. Et puis aller manger midi et soir au resto, ça me plaît… Je ne peux pas le faire à Nîmes !

Vos potes vous encouragent ?

Ils veulent absolument que je rentre faire de la musique et boire des bières avec eux ! Je pense qu'ils vont voter pour les autres candidats, histoire que je me fasse virer ! Non sérieusement, ils m'ont tous dit d'y aller. Pour l'instant, je n'ai pas l'impression de me trahir. Je fais de la musique à l'image de ce que m'a dit un jour Louis Juvet : « N'imite jamais Fabrice Lucchini. »

Propos recueillis par Loïc TORINO-GILLES 

"Nouvelle star", M6 -04.04.07

20/03/2007

Xiè xiè

Chaussez vos rangers et enfilez vos sacs à dos, Pékin express c'est reparti ! Le jeu d'aventure de M6 emmène ce soir dix équipes de Pékin à Bombay sur la route de l'Himalaya.

Pendant 45 jours, ils sillonneront les hauts plateaux de l'ancienne Chine, les rives du Gange, le sommet de l'Annapurna ou le Taj Mahal… Ces couples hétéroclites et complices - jeunes mariés, sportifs, père et fille, cousines, époux depuis 40 ans… - et ce duo qui se rencontre pour la première fois - Guillaume et Nathalie - s'embarquent pour une chasse aux indices longue de 10 000 Km avec un budget plutôt serré : 1 euro par jour.

Premier épisode et déjà des larmes, de la fatigue, des malentendus, des coups de gueule et des fous rires. Il faut apprendre à faire du stop (on s'accommode d'un chauffeur qui roule à 20 km/h), à négocier les prix et a apitoyer les Chinois pour se faire héberger. Si certains y arrivent aisément, d'autres se résignent à dormir à la belle étoile, dans une totale indifférence. Ce dépaysement qui exacerbe les comportements (la violence verbale de Cécilie est terrifiante), est une belle aventure humaine.

Ce soir, une équipe déjà rentrera à Paris. Sans oublier de dire "merci"… Enfin "Xiè xiè".

L.T.-G.

"Pékin express" - M6 - 20.03.2007

07/03/2007

Jury (de) star

Ce soir, vous découvrirez un quatuor plus en forme que jamais. Engueulades, empoignades, chorégraphies improvisées, phrases philosophiques... Notre jury préféré, qui poursuit les castings de Nouvelle star à Lyon et Bordeaux, confirme qu’il est la clef de voûte de la réussite du radio crochet de M6.

On se régalera particulièrement des raisonnements de Dove Attia, aussi "Aware" que Jean-Claude Vandamme. Entre deux métaphores, il nous gratifie de quelques moments de génie, comme cette réplique : « Il faut continuer à chanter, mais qu’à la maison ». On appréciera aussi la profondeur de certains candidats : « C’est une compo que j’ai écrite sur la guerre, car la guerre j’aime pas ça ! »

Globalement, on abonde dans le sens d’André Manoukian quand il dit à Gaëtanne, une postulante : « On se demandait si on faisait la saison de trop, grâce à vous, la réponse est non. »

Dans ce flot de vilenie, ne perdons pas d’ouïe qu’on cherche des chanteurs.

L.T.-G.

"Nouvelle star", M6 - Deuxième épisode 7 3 2007.

28/02/2007

Le retour de la Nouvelle Star

Coup d'envoi ce soir de la 5e "Nouvelle star"

Il a finalement rempilé, le jury de la Nouvelle star. Même si à chaque fin de saison, il dit qu'on ne l'y reprendra plus. Preuve qu'il a encore de belles choses à découvrir. Alors Marianne James, Dove Attia, André Manoukian et Manu Katché reprennent les routes et s'arrêtent ce soir à Marseille et Rennes pour dénicher « voix et personnalité ». Sobre arrivée - en limousine ! - sur la Canebière, pour entamer la quête du barde.
Et d'où vient le premier candidat sélectionné ? De Montpellier ! Jonathan a fait plier le jury en interprétant Human Nature de Michaël Jackson. Mieux : c'est lui qui lâche modestement la première perle : « c'est du travail mine de rien de passer devant vous ». Côté personnalité, le quatuor est servi. Le deuxième choisi, vous savez où il habite ? A Sète. Pour Joseph c'est encore plus irréel : il a été sélectionné sans chanter. Son morceau de "beatbox" (bruitage avec la bouche) a bluffé l'auditoire.
Vous allez aussi adorer Martine, petit bout de femme à la voix de velours. Décrochera t-elle trois "oui" ? Petites phrases. Mais le succès de l'émission repose surtout sur les phrases assassines des membres du jury. En voici une petite sélection.
- Patrick : « je n'ai jamais pris de cours de chant. » Réponse unanime du jury : « on a vu ! ».
- A cet autre candidat qui vocifère : « et maintenant, que vais-je faire... » Marianne James, en rythme : « prendre tes affaires et dégager de là. » - Manu Katché inspiré : « vous avez une grande voix, mais un feeling de poissonnière ».
- Dove Attia, plein de bienveillance : « vous prenez des cours de chant ? Eh bien, il faut arrêter ».
- Enfin dans le même genre : « si tu peux aller chanter dans un autre pays ça nous arrange ! » ou « oubliez la chanson... » Fous rires garantis pour les vilains téléspectateurs que nous sommes. Cette cinquième mouture, qui a vu la participation de 25 000 prétendants, promet en tout cas d'être d'un haut niveau. Vocalement et verbalement.
Il y aura de la joie, des larmes, des parents qui se morfondent, des candidats qui ne doutent pas de leur talent, et d'autres qui se paient carrément la caboche des quatre "casteurs" les plus célèbres du PAF.

Loïc TORINO-GILLES

M6 - "Nouvelle star" : épisode 1 - 28 02 2007